Une nouvelle rencontre [Kyana Mayers]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une nouvelle rencontre [Kyana Mayers]

Message  Korra du Mont Kailash le Sam 27 Aoû 2016 - 0:10

Les Last Sons grandissaient. Dans tous les sens du terme, ils grandissaient en termes de puissance, de sagesse ou encore de reconstruction. J’avais peut-être pris beaucoup plus de temps à réagir aux changements engendrés, mais aujourd’hui, je pouvais me sentir mieux pour regarder le futur. Mes deux premières années dans les Last Sons étaient marquantes dans mon esprit pour des évènements différents. Anna était une amie précieuse et malgré que plusieurs grands esprits puissent rentrer dans notre organisation, elle m’avait aidé à remonter une pente qui m’était difficile à regarder avant. J’admirais sa ténacité. Elle était l’une des premières rencontres officielles au sens large et je pouvais apprécier chaque moment avant et après la destruction de Kailash avec elle. Elle n’était pas le seul nom à remercier dans mon évolution, je pouvais remercier Sergei de Boldarev, Sun de Wukong, Kaidan d’Ashimida ou encore Pavel de Raspoutine pour m’avoir donné une nouvelle chance.

Ce plaisir de revivre n’était pas uniquement de la logique des Last Sons. Grâce à Slade de Wilson, j’avais pu re-rencontrer Diana de Themyscira et j’étais devenue une amie de la fille de Slade. On faisait même quelques missions ensemble. Slade m’avait quand même beaucoup aidé à me retrouver, et c’était par ces différentes rencontres que je pouvais respirer à travers un nouvel âge. J’étais revenue à Kailash pour reconstruire avec les survivants. Le village était peut-être vide d’habitants, mais les esprits resteront toujours. Les habitants de mon village n’avaient jamais perdu espoir envers leurs vies. À travers notre histoire, on avait affronté de nombreuses menaces telles que des guerres, des armes monstrueuses, de dictateurs sanguinaires ou des famines désastreuses. On avait connu la fuite et on voulait aujourd’hui connaître la tranquillité.

J’étais heureuse de revoir Bolin, l’un des proches frères de Mako. J’étais heureuse de participer à une reconstruction de notre village. J’étais heureuse aussi d’allumer le feu sur chacun des lampadaires pour savoir qu’on existait encore. On avait toujours connu plusieurs exterminations, et il était aujourd’hui le temps de se reconstruire pour devenir plus fort. Les corps avaient disparu, le parcours était comme avant où chacun se servait de nos dons divins pour rendre ce village plus confortable à traverser. Il manquait toujours beaucoup de citoyens dans les maisons vides, mais on avait toujours pris le temps de faire le ménage et de reconstruire les abris non-détruites par l’attaque du démon.

Au moins, on ne s’en faisait pas avec la nourriture. Avant ma participation dans les Last Sons, on était obligé de chasser massivement, mais vu le nombre restreint de survivants et ainsi que ma coopération avec l’équipe orientale, on recevait à chaque semaine des livraisons de nourritures pour éviter la chasse continue et massive. On avait bien sûr encore quelques chasseurs qui faisaient ce travail, mais au moins, il était facile de prendre des décisions pour faire avancer notre village par cette abondance. Il avait un désir de repeuplement, mais on était en questionnement sur comment le faire. Ils connaissaient le cas d’un village dans le territoire appelé la Mongolie, qui était avant l’extermination de Mao, dans la même lignée que nous, mais il était encore difficile de les retrouver.

Même si on les retrouvait, il n’était pas dans la certitude qu’ils viennent à Kailash. Les suggestions étaient nombreuses et malgré que les maisons fussent vacantes, certains ne voulaient pas presser ce cheminement. J’appréciais les moments où il fallait prendre un recul devant les évènements, sans aller dans la précipitation ou dans les lenteurs, on était encore touché par les drames. Des individus et des organisations prenaient parfois plusieurs décennies ou même des siècles avant de redevenir fonctionnel. Il fallait surtout passer par un aspect plus culturel de nos traditions avant d’aller vers les autres.

Je passais encore beaucoup de temps entre les réunions avec les survivants et au travail dans les rares bâtiments traditionnels et religieux qu’on possédait. Le vent était plutôt violent et le soleil ne faisait que quelques passages dans une journée avant d’être effacer par le climat rigoureux. J’étais surtout en train de méditer quand l’un des gardes était venu me voir. Il me signalait une marcheuse qui s’était arrêtée devant le village pour demander des informations.

Je savais bien que plusieurs curieux étaient intéressés par notre village, mais ils attendaient habituellement aux saisons plus paisibles pour escalader la montagne Kailash. Les visiteurs ne dérangeaient pas vu que peu d’individus venaient nous voir, mais cela pouvait amener facilement des questionnements de certains membres de mon village sur la peur de se transformer comme le mystérieux Walt de Disney, où plusieurs visitaient ses ossements dans un autre territoire que j’avais vu en documentaire.

Prenant mon manteau bleu, je commençais à traverser le village vide par la température rude avec le garde qui avait un petit abri proche du chemin. Je rallumais parfois les lampadaires par un petit mouvement qui transportait des flammes de mes doigts en direction du sommet du lampadaire. Arrivant devant la jeune visiteuse, je saluais à mon approche de sa personne d’une manière respectueuse. Baissant la tête en commençant par quelques mots : « Je vous salue honorablement cher visiteuse, nous n’attendions pas aux visites de notre village vu le climat de cette saison.  » Je releva doucement ma tête après mon message de bienvenue en essayant de sourire malgré un climat très rigoureux.

« Je m’appelle Korra, je m’occupe actuellement de représenter ce village, mais nous sommes en pleine reconstruction. Il est très rare que des curieux trouvent notre village, mais nous ne sommes pas en état de recevoir convenablement les visiteurs pour passer une semaine, cependant nous pouvons vous donner un bâtiment pour passer une journée ou deux avant votre départ. » Je lui faisais un signe de la tête pour me suivre pendant que mes bottes faisaient des traces dans la neige pour me diriger d’abord vers la maison de l’avatar. « Puis-je savoir pourquoi êtes-vous curieuse de notre village? Est-ce que c’était par notre relation avec notre spiritualité ou pour regarder nos architectures? » J’espérais aussi qu’elle se présente pour enfin désigner cette fameuse femme. Pour faire un voyage aussi long, je croyais à sa bonne forme physique de la visiteuse. Elle n’aurait pas du mal à faire le chemin jusqu’à la fameuse maison qui m’était destinée par le titre d’Avatar.

_________________

Code Couleur : #D53B1F
avatar
Korra du Mont Kailash

Messages : 594
Date d'inscription : 05/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle rencontre [Kyana Mayers]

Message  Kyana Mayers le Jeu 15 Sep 2016 - 18:32


La chine... Sérieusement c'est ça qu'ils appelaient ne pas avoir de conséquence à son "agression" contre une collègue car elle ne contrôler pas ses actes à ce moment là? Bon d'accord plusieurs fait dans cette phrase n'étaient pas correct tout d'abord appeler Carole Danvers une collègue lui donner envie de vomir, ensuite certes c'était cette mutante qui l'avais contaminé et pousser à agir mais dire que c'était contre sa volonté était grandement exagéré comme dire qu'elle n'avait ni voulu ni aimer arranger le portrait de miss média. Mais ça ils n'étaient pas au courant, alors il n'y avait aucune raison à cette mission. Surement un caprice de Carole de l'envoyer au loin mais vraiment la chine? Elle ne parlait pas un mot de chinois. Okay quelque phrase maintenant mais elle n'était surement pas la mieux placer pour venir inspecter ici.
Voilà comment Kyana était arrivée sur un autre continent, après plusieurs jour de voyage tentant d'apprendre un maximum de chose pouvant lui servir et passant ses soirée sur son mini livre de chinois de voyage. Mais le chemin arrivait à sa fin, le village était à quelque kilomètre. Avait elle précisé qu'elle n'aimait pas le froid? Pas qu'elle ne le craigne vraiment, sa constitution faisant qu'elle était capable de résister à des température bien plus extrême qu'un homo sapiens mais elle détestait ça, ce n'était vraiment pas une sensation agréable et le fait de devoir se couvrir encore plus, une gêne supplémentaire. Mais bon.

Au fur et à mesure de son ascension vers le village et après avoir assez ruminé des jours durant, elle se dit que finalement cette mission lui permettrait peut être de souffler un peu, s'éloigner du Shield, de la base... Ce n'était peut être pas une mauvaise chose au final, elle avait de plus en plus de mal à se contrôler ces derniers temps. Ici tout était calme, le silence, certes le froid mais pas extrême non plus. Les quelques personnes rencontrées agréables. Il se disait pas mal de chose sur le village de  Kailash, tant sur sa destruction que sur le village lui même, un certain nombre de légende. Elle ne savait pas trop ce que recherchait le shield, un village de mutant? Ou était ce juste un prétexte avec leur nouvelle obsession concernant les last son et voulant s’immiscer et en savoir plus sur leur territoire? Au moins cette fois on ne lui avait pas demander de traquer ou arrêter une jeune justicière ne faisant qu'aider, on pouvait considérer ça comme un progrès.

La féline avait finalement remonter sa capuche pour protéger son visage du vent se faisant de plus en plus violent. Elle n'aurait pas trouvé la monté désagréable si la saison avait été meilleure, mais elle y été. Elle comprenait pourquoi tant de gens parlaient de ce lieu. Rien que l'accès à celui ci, ce calme pour arriver vous mettez dans une certaine ambiance. Oui ce n’était peut être pas une mauvaise idée malgré tout, ça lui rappelait un peu la tribu quand elle y été arrivée enfant pour une raison inconnue.  Arrivée à l'entrée du village elle rencontra des gardes à l'entrée de celui ci, surveillant autour d'elle sur ses gardes au cas où cela tournerait mal si jamais on ne lui avait pas donner les bonnes informations mais ce ne semblait pas être le cas. L'un des hommes disparus dans le village mais lorsqu'il revint il était simplement accompagné d'une jeune femme couverte d'un manteau bleu.
kyana laissa enfin retombé sa capuche pour dévoiler son visage hochant la tête à l'attention de la jeune femme en guise de salutation un léger sourire aux lèvres. il s'agit donc de la représentante du village. Et voilà qui tomber mal en plus d’être inhabituel de recevoir à cette période à cause du climat (pas franchement étonnant si on lui demandait), elle tombait mal, 2 jours semblait court pour observer ce qu'elle recherchait mais une chose à la fois, elle trouverait bien quelque chose d'ici là. Elle releva un peu plus la tête.

- Je vous salue pareillement, Korra et vous remercie pour votre accueil. Je me prénomme Kyana, je suis désolée si je vous cause une gêne cela n'était pas mon attention

Elle suivi la jeune femme sur un chemin parsemé de torche, l'endroit était vraiment unique, regardant autour d'elle tant pour mémoriser les lieux et accès que pour apprécier le paysage. Les bâtiments intacts ou déjà réparé donnait une idée de ce à quoi devait ressemblait l'endroit. La première affirmation tait donc vrai ce village avait bien été détruit mais par quoi? Des démons comme elle avait entendu sur son chemin jusqu'ici? Cela la fit presque sourire mais une image du vieux chaman avec son air réprobateur l'en empêcha, il y avait bien plus aux choses que ce que l'on voit ou pense croire.
Elle continua de suivre la jeune femme sur le chemin du village vers à vrai dire elle ne savait pas vraiment vers où vers un bâtiments ou se mettre à l'abris sans doute, n’était ce pas ce dont elle avait parlé? c'est alors que la jeune femme lui a dressa à nouveau la parole pour lui demandé ce qui l'avait amené ici? Hum "j'ai tabassé une garce médiatique et on m'a puni comme ça"? ou " le shield m'a envoyer pour vérifier mythe et légende et essayer de trouver des informations ur leur dernière obsession"? Humm non ca n'allais pas le faire.

- Je sais que ce n'est pas la meilleure saison mais je ne voulais pas croiser de touriste, A vrai dire je suis partie avec peu de but à mon départ. J'avais besoin de m'évader et de me retrouver loin de tout et j'ai à nouveau entendu parler de votre village.... avec l’ascension de la montage et ce qui m'a été dis sur votre village tant de sa beauté que de votre culture, j'ai eu envie de venir par moi même.

Elle adressa un léger sourire à la jeune femme avant de baisser la tête regardant autours d'elle se demandant ce qui avait pu réélement ce passé en ces lieux pour que l'endroit soit détruit ainsi.

_________________
 
avatar
Kyana Mayers

Messages : 844
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle rencontre [Kyana Mayers]

Message  Korra du Mont Kailash le Dim 18 Sep 2016 - 0:42

Notre visiteuse était assez différente de ce que j’avais rencontré depuis les premiers jours dans ma nouvelle équipe. Au début de notre équipe, on avait tous des reconnaissances de quelques territoires, et malgré la présence des Boldarev, je m’étais rapidement habituée à mes coéquipiers. Ce nouveau visage était étrange et pendant quelques secondes, je la regardais d’une manière suspecte. Les Dieux m’avaient signalé quelques détails, mais même ceux-ci n’étaient pas omniscients, ils parlaient de tempérament et de vice. J’avais fais confiance à plusieurs hommes de vices pendant mes premières rencontres que cela soit Sergei de Boldarev ou encore Slade de Wilson, et je n’avais pas encore regretté. Cependant, je trouvais étrange l’implication des Dieux pour me dire de faire attention. Je ne sentais pas de vice en elle, mais le climat lui semblait peut-être inconfortable. Je m’étais habituée comme la plupart des habitants à ce climat, mais il était vrai que c’était étrange de faire la différence pour des êtres vivants dans des sociétés vivants dans des climats choisis et non obligés par la peur d’être exterminer.

J’avais rigolé doucement à la remarque de Kyana sur les touristes. Je ne connaissais pas ce phénomène pour les grands lieux terrestres de ce monde, mais grâce aux fameuses télévisions dans la base des Last Sons. « Je peux comprendre cette envie. J’ai vu des documentaires assez spéciaux sur le phénomène du tourisme. Nous n’avons jamais eu de visiteurs aussi étranges, mais ce phénomène n’attire pas notre village. Je suis uniquement désolée que vous ne puissiez pas rester longtemps. La reconstruction du village nous prend toujours un maximum de notre temps et nous préférons surtout que les visiteurs apprécient pleinement la magie de notre village avec sa vivacité habituelle. » C’était un défi très difficile vu que beaucoup de notre village avait péri durant l’attaque de la secte et du démon. Beaucoup de maisons seraient vides, et cela allait être une difficulté majeure de retrouver des anciens penseurs de notre spiritualité pour accepter de vivre dans nos logements.

On commençait à rentrer doucement dans mon village où certaines maisons demandaient encore un travail particulier. Il était facile pour nous de couper les arbres, mais il était bien plus problématique d’amener tous les matériaux et de prendre le temps pour bien consolider nos maisons et même les logements vides. Parfois, je rallumais quelques feux éteints, faisant ainsi un petit mouvement de la main pour cracher le feu. Les chemins étaient souvent sombres vu la température rigoureuse. Nos établissements pour les visiteurs avaient été épargnés par la cruauté du démon, mais la poussière avait peut-être accumulé depuis le massacre. On n’avait reçu que peu d’individus. Avant de rentrer dans l’un des grands logements à deux étages, je préférais quand même mentionner quelques mots à Kyana : « Peu de bâtiments sont ouverts, si la porte est débarrée, vous pouvez rentré, sinon je vous demanderais d’éviter de forcer les portes si celles-ci sont barrées. Si certains domiciles semblent confortables, ces propriétés sont réservées aux respects des victimes qui y habitaient avant. Actuellement, nous avons les temples sacrées si vous êtes intéressés par la spiritualité ou encore notre petit bâtiment réservé aux loisirs où parfois notre musicien local vient faire de la musique. » Je ne pouvais pas tout lui offrir comme les anciennes activités qu’on avait établi dans le passé quand le village était rempli de population. J’avais un peu forcé sur la porte du fameux logement avec mon épaule. Un peu de neige était rentré dans le bâtiment. Après la rentrée rapide, quelques mouvements de mes mains s’étaient concrétisés pour faire sorti la maigre neige qui était rentrée dans le bâtiment avec un violent vent. J’avais aussi allumé en même temps les chandelles pour nous faire apparaître un peu le début du bâtiment. Mon manteau était ensuite placé sur le bureau vide pour que je fasse un petit tour du local.

L’entrée ressemblait beaucoup à un accueil vide traditionnel, mais sans les clés sur le mur. Un bureau vide était installé avec un canapé de l’autre coté. Il avait aussi un petit train en bois construis proche du canapé pour les visiteurs, marchant surtout à l’eau pour montrer nos capacités habituellement aux visiteurs. Avec un sourire, je lui faisais un signe de me suivre avec un petit mouvement de la tête. On rentrait enfin dans l’une des chambres des couloirs pour que je rallume de nouveau les chandelles avec mes doigts. Passant ma main sur les draps du lit, il avait au moins une armoire pour les vêtements, un petit four et un lit.    

« Pour avoir vécu à l’extérieur, je peux comprendre que le domicile vous déçoit, mais nous n’avons pas la possibilité de vous donner plus. Excusez ma curiosité, puis-je savoir d’où vous venez? Et quel métier d’êtes-vous? Pardon de cette excursion dans votre vie, mais vous êtes l’une des premières visiteuses que je rencontre depuis le désastre de notre village.    » Je préférais aller dans l’amicalité vu que mes dernières paroles étaient surtout dressés comme limites avec nos bâtiments. Je faisais assez confiance aux êtres vivants pour lui donner une réponse adéquate si elle me retournait la question. J’étais encore en dilemme de lui dire mon affiliation avec les Last Sons en cas de question sur mon métier, surtout que plusieurs individus n’étaient pas habitués à ce type de groupe.

_________________

Code Couleur : #D53B1F
avatar
Korra du Mont Kailash

Messages : 594
Date d'inscription : 05/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle rencontre [Kyana Mayers]

Message  Kyana Mayers le Jeu 27 Oct 2016 - 17:12


La  meilleure façon de mentir et s'intégrer était tout simplement de rester le plus proche de la vérité que possible et celui était aussi reposant à vrai dire. A moins que ce soit l'atmosphère régnant tout autour ou le froid qui influençait la féline mais la première hypothèse était quand même la plus plausible. Passer son temps à mentir à jouer double ou triple jeu, parfois elle ne savait plus elle même la ou elle mentait ou non se perdant entre mission, secrets, amitié, colère, trop de choses à la fois. Mais pourquoi pensait elle à ça? Ah oui ne pas se faire virer dès le lendemain par la jeune femme semblant être en charge du village.
Réajustant son manteau autour d'elle légèrement la féline repporta son attention sur Korra laissant échapper un léger rire à la mention de celle ci ayant découvert le tourisme par des reportage a la tv avant que celle ci ne mentionne le fait qu'elle ne puisse pas resté à cause de la reconstruction  du village préférant que les visiteur profite du village pleinement une fois reconstruit.

- Ne vous en faite pas, comme je vous l'ai dis je ne veux pas vous déranger, je ne recherche pas de grande choses.

Elle adressa un léger sourire à la jeune femme continuant de la suivre jusqu'au village. Mutante.... Celle ci allumer des torches sur leur passage, il fallait bien sur que ce soit sa chance de tomber sur une mutante pyrokinésiste au milieu du froid de la montage au fin fond de la chine. Non rien d'étonnant c'était juste sa chance, espérons que les choses se passe bien et qu'elle n'ai pas à se battre pour une quelconque raison contre celle ci. Cependant le naturel avec lequel la jeune femme utilisait ses dons sans méfiance suppris la blonde quelque peu .- Pratique. Souffla t elle en regardant la flamme avant de soupirer pour se forcer à se décontracter à nouveau.
Au fur et à mesure de leur avancée Kyana pouvait en effet voir les dégats ou ruines de ce qui fut vraisemblablement le lieux d'une bataille violente, qu'est ce qui avait bien pu vraiment se passé. Quoi que ce soit cela avait été d'une violente peu commune. Elle acquieça aux mots de la jeune femme quand celle ci lui dis que peu de bâtiment était ouvert. Cependant ne pas forcer une porte, elle devrait donc rester prudente, aucune de ces porte même bloqué ne lui semblerait comme forcée si elle ne faisait pas attention à sa force qu'elle négligait un peu ces dernier temps. Mais ce n'était pas grand chose, et si elel voulait voir un endroit elle savait se faire discrète alors ce ne serait pas un problème. Souriant de nouveau de façon rassurante à la brunette elle se tourna légèrement vers elle.

- Je ne voudrais pas manquer de respects à vos disparus. Si vous avez juste un endroit pour moi dormir, cela me suffira. je visiterais avec plaisir le temple et vous m'avez rendu curieuse ce fameux musicien maintenant

Si l'ensemble des habitant ressemblait à cette fille, cette mission serait finalement peut être vraiment des vacances, leur mode de vie et leur façon d'être semblait simple, elle lui rappelait en fait beaucoup de la tribu ou elle avait grandi enfant, c'était apaisant. La féline évita la neige tombant à l'ouverture de la porte par korra de justesse. Elle avait eu sa dose de neige dans la face pour la journée et n’était vraiment pas mécontente de pouvoir rentrer dans un quelconque bâtiment. Elle nota la façon dont la jeune femme dégagea la neige, notant chaque détail dans un coin de son esprit au cas ou, toujours sur ses gardes meme si elle n'en laissait rien paraitre. Elle ne savait pas à quoi s'attendre en venant ici. Elle s'attendait à une impasse mais si la brunette était une mutante alors l’intérêt du shield n'était peut etre pas le plus innocent. Elle s'en etait un peu douté en écoutant le guide lui ayant parler de maitre des élément mais il y avait tant de folclore dans ses récits qu'elle n'avait su que garder de ces histoires.
Suivant la jeune femme elle obervait tout autour d'elle, les lieux tant que les fenetre et sorties par reflexe. l'endroit était simple mais pas dénué de charme. Kyana retira finalement ses gants les rangeant dans son manteau pour l'instant avant de ne déboutonné celui ci quand elle arriva devant la chambre semblant lui etre désignée y pénétrant a la suite de korra. Spartiate certe mais peut lui importait, tant qu'elle avait de quoi se chauffer et dormir et n'avait pas a partager le lieux, ca lui allait. Elle coupa légèrement al parole de  son comite d’accueil quant à la deception sur la chambre

- Pas du tout, c'est parfait un lit au chaud, il n'y a pas besoin de plus, j'apprécie que vous acceptiez de m'accueuillir meme pour un temps réduit

Elle retira finalement son manteau humide le posant a l'emplacement prevu. déposant son sac au pied de l'armoire sans la capuche de son manteau son visage a present totalement découvert ainsi que sa longue crinière blonde. Elle s'asseya sur le bord du lit se douatant bien que des question arriveraient.

- Je viens des Etat unis, d'Arizona pour être exacte, je n'ai plus d'empli actuellement, je travaillais dans la sécurité privé mais cela ne me convenait pas vraiment, différence d'opinion avec mes employeurs, je ne veux pas vous ennuyer avec ça. J'ai eu envie de m'éloigner pour faire le point, et je crois que certain ami dirons que parti sur un autre continent pour ça était un peu extrême mais pourquoi pas? J'ai entrepris un voyage commencé par l'europe avant de ne venir dans votre pays.

Cette façon de méler mensonge et vérité était devenue une seconde nature pour la féline mais au final elle ne mentais pas vraiment si ce n'est pas omission, le shield était chargé de la sécurité tout comme les x men et a sa façon la confrérie après tout et elle etait loin d'avoir les meme opinions que certain ou certaines pour ne pas les citer. Et elle avait effectivement visité et voyager en europe, juste pas depuis ces 3 dernieres années.

- Comme je vous le disais tout à l'heure je cherchais un endroit calme ou me retrouver et profiter du calme pour faire le point sur les choses autour de moi, je suis mon instinct la plupart du temps et il m'a conduit ici. Je suis juste désolée d'être  arrivée à un mauvais moment pour vous, si je peux vous aider durant mon temps ici ce serait avec plaisir pour vous remercier de votre hospitalité.
hum...vous semblez etre en charge de cet endroit et je n'ai entendu que bruit et rumeur mais..; Qu'est il arrivé à votre village? si je peux me permettre...



_________________
 
avatar
Kyana Mayers

Messages : 844
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle rencontre [Kyana Mayers]

Message  Korra du Mont Kailash le Mar 22 Nov 2016 - 0:02

Malgré les mensonges de la voyageuse, je ne sentais pas de mal de celle-ci. Les Dieux me laissaient toujours des messages incertains pour chacun des individus rencontrés, et celle-ci ne faisait pas exception. Ils me disaient toujours d’être prudente, mais c’était souvent le message qui résonnait le plus depuis le massacre de mon village. J’avais eu un passage plutôt pessimiste et solitaire durant plusieurs mois et peut-être que cela me touchait encore durement aujourd’hui, ce sentiment restera peut-être dans ma mémoire pour longtemps, et je ne pouvais pas me résoudre de l’oublier. On me disait de vivre avec et je comptais bien suivre ce conseil en revivant dans mon village. Je pouvais revisiter mon passé et mes craintes, cependant cela restait toujours minoritaire dans ma tête. Les Dieux pouvaient m’apporter des messages, des idées ou encore des philosophies, aujourd’hui, j’aimais mieux faire confiance aux nouvelles rencontres à place d’être toujours méfiante.

Je déposais un petit sourire à la compréhension de la voyageuse pour la reconstruction de mon village. Elle réajusta doucement son manteau pour éviter d’être congeler sur place. Alors que je conduisais mon invitée vers sa maison de quelques jours, elle lâcha un petit mot sur mes pouvoirs. Elle usait du mot pratique pour ce pouvoir dans le grand froid, je ne m’étais jamais rendue réellement compter de cette insouciance d’utiliser mes pouvoirs dans mon village. Dans la maison des Last Sons, j’utilisais beaucoup moins mes pouvoirs, mais au village, mes parents et les grands sages nous avaient habitués de vivre et de travailler avec. Nos capacités faisaient partis de notre culture, on avait fait grandir un empire avec ceux-ci, on avait combattu des menaces avec et maintenant on vivait avec ces pouvoirs sans se poser des questions contrairement à plusieurs individus qui le faisaient dans les grandes villes. Vivre autant avec les pouvoirs de tous devraient plutôt les habituer à place de les craindre. C’était encore une intrigue pour moi de comprendre ces différents enjeux sans me référencer automatiquement à ma culture. « Nous vivons en harmonie avec nos capacités et notre culture. Nous les utilisons plus fréquemment que dans les autres cultures pour nous aider dans nos besoins primaires et secondaires. » Je voulais lui expliquer ces détails pour éviter que celle-ci soit étonnée par la présence des membres de mon village qui avaient pratiquement tous une maitrise de l’élément de l’eau.

On continuait donc la traversée dans mon village pendant que la féline pouvait en découvrir plus sur les immeubles détruits, en reconstruction ou encore ceux qui sont toujours debout. La compréhension de l’invitée ne m’étonnait pas, ceux qui s’aventuraient dans les plus hautes montagnes de ce monde, se résultaient souvent à une ouverture plus constructive que certains hommes ou femmes qui conservaient leurs préjugés à travers les boites à image. Je trouvais leurs courages vraiment exceptionnels de voir cette adversité de vouloir traverser des montages, des faunes et des océans pour rencontrer d’autres peuples ou mon village. Je me sentais honorée de voir autant d’individus découvrir des nouvelles perceptions à leurs mondes. Je lui laissais un sourire sincère à cette fameuse compréhension autour des maisons de mon peuple. « J’espère que malgré la différence entre ma culture et la culture d’où vous venez, vous allez apprécier ce musicien. Ces instruments sont plutôt différents à ce que j’ai vu dans vos documentaires, son style aussi. » Parfois mes oreilles pouvaient être en agonie en écoutant les terribles musiques de Pavel de Raspoutine et je pouvais comprendre ce ressenti pour les visiteurs des autres cultures en écoutant notre musique.  

Cette diversité était différente pour tous et c’était pour cette raison que je me souciais beaucoup de son avis sur les chambres disponibles. Les Last Sons offraient des maisons immenses, des récompenses du bon travail et ainsi que d’autres alternatives, pendant que Kailash n’offrait pas autant de possibilités. Je ne faisais pas attention aux yeux de Kyana sur mes pouvoirs, j’étais peut-être trop insouciante, mais je voulais toujours présenter la voie pacifique avant de rentrer dans les conflits et dans les oppositions. En rentrant dans la chambre des invités, Kyana commença à retirer son armure contre le froid intense, d’autres mots se voulaient réconfortants pour la petite chambre. Je baissai la tête avec le sourire pour remercier sa compréhension. Regardant un peu la jeune femme, il était quand même facile de remarquer sa mise en forme. « Vous semblez être en forme physiquement. Vous faites donc peut-être souvent des randonnées dans de nombreuses faunes ou peut-être que vous faites d’autres sports?   » Je ne pouvais jamais envisager réellement que cette femme devant moi était une membre de cette équipe aussi controversée que les Vengeurs ou encore qu’elle faisait partie des mystérieux X-Men.

Kyana d’Arizona me parlait ensuite de ses origines ou encore de sa vie en général. Elle travaillait dans un drôle de zone appelée la sécurité privée et elle semblait avoir eu un litige avec ses employeurs. Elle expliquait son éloignement de cet Arizona pour cette raison. Elle avait quitté un moment pour l’Europe et après elle avait décidé de rejoindre la Chine. J’étais impressionnée si celle-ci l’avait fait à pied et je comprenais plus sa forme physique du coup.  « Votre parcours est impressionnant. Votre motivation est aussi noble. Il faut beaucoup de courage pour voyager à travers le monde pour découvrir les mystères de cette planète. Je serai intéressée durant votre séjour de vous entendre plus sur cet Europe. » J’étais vraiment enthousiaste d’entendre plus sur les différentes régions de ce monde, qui étaient toujours aussi vastes et diversifiés. Les voyageurs avaient toujours été des êtres en recherche de plusieurs questions et je pouvais parfaitement comprendre cette remise en question. J’avais déjà rencontré ces questionnements difficiles, mais je me plaisais à revenir dans mon monde.

Elle continuait avec quelques commentaires pour poursuivre dans ses motivations. Elle était en quête pour profiter du calme, et elle trouvait notre tranquillité par mon village. J’écoutais toujours avec un sourire, cependant la dernière question m’avait fait perdre mon sourire. La curiosité était naturelle et on en avait parlé dans les médias pendant quelques heures en 2014 du désastre de Kailash, avant d’être complètement oublié le mois prochain. « Le peuple de Kailash était extrêmement proche d’une certaine forme de spiritualité. Par notre dévotion à la paix et à l’équilibre, nous avons reçu des pouvoirs dans le but de nous défendre contre les belligérants. Nos pouvoirs ne viennent pas de la science comme les mutants, ils viennent de notre croyance. Les Dieux nous donnent des pouvoirs, mais aussi de l’énergie et naturellement les Démons sont attirés par cette énergie pour se renforcer. Sans aller dans les détails, une secte d’un démon nous a attaqués pour tuer la plupart de nos habitants et de nos proches dans le but de renforcer leur maître. Les Last Sons, le groupe qui protège ce continent, sont venus aider à combattre ce démon pour mettre fin à la terreur. Mais la plupart des habitants de Kailash ont été tués par le démon et la secte. Nous sommes en pleine reconstruction pour cette raison. Nous recevons plusieurs dons de soutiens pour nous donner une nouvelle chance dont des pays, des organisations ou des Last Sons. Cela pourrait prendre plusieurs années avant une reconstruction totale. Nous sommes toujours en négociation pour accueillir des étrangers permanents dans notre village. Ce sont des décisions plutôt difficiles pour nous, car nous avons toujours été une communauté très forte et unie avant l’attaque du Démon. Aujourd’hui, on pourrait disparaitre. Il est important qu’on reste, pour nos valeurs, nos principes et pour notre raison de vivre. Nous faisons partis de plusieurs cultures et nous ne pouvons pas disparaître sans combattre. Nous voulons aussi conserver notre identité, mais nos préceptes ont toujours encouragé d’aller vers les autres. Le période de questionnement est crucial actuellement, expliquant notre malaise actuel. » Je pouvais peut-être lui parler de ma présence dans les Last Sons et de d’autres débats dans mon village, mais cela risquait de la perdre. Déjà les histoires de Dieux et de Démons pouvaient laisser la place au sceptique, je voulais éviter de la perdre avec les détails de mon peuple. Je pensais quand même répondre à certaines de ses interrogations sans mettre trop de détails. En plus, je préférais éviter de parler de la mort de mes proches à tous les visiteurs. La plus grande tragédie était surtout le risque de tout perdre parce que nous avions perdu une partie de notre innocence durant l’attaque.

_________________

Code Couleur : #D53B1F
avatar
Korra du Mont Kailash

Messages : 594
Date d'inscription : 05/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle rencontre [Kyana Mayers]

Message  Kyana Mayers le Jeu 1 Déc 2016 - 20:41


 La féline n'avait pas pensé que la jeune femme l'aurait entendue mais répondit par un léger sourire et un hochement de tête lorsque celle ci expliqua que leur pouvoir faisait parti de leur culture. Elle n'avait pas eu cette information en venant ici, à vrai dire elle n'avait eu quasiement aucune information, est ce qu'il le savaient? Était ce la raison de sa présence ici, elle savait qu'elle serait contacté une fois sur place mais elle haissait profondément ce sentiment qu'on lui cacher quelque chose, ne sachant pas si on l'envoyer au casse pipe, si on la testait ou encore si on tenter de se débarrasser d'elle pour un temps ou les trois à la fois.
Cependant elle ne sentait pas de menace pour l'instant ni de celle l'ayant acceuilli ni de l'endroit en lui meme au contraire. d'ailleur sur la route jusqu'a la maison celle ci la fit encore rire discutant musique.

- j'ai grandi  dans un culture assez différente également que celle ou je vis je ne devrais pas etre trop perturbé je crois. plaisanta t elle en retour.

Une fois à l'intérieur le soulagement de la douce chaleur sans le vent et la neige venant désagréablement s'abattre sur elle, elle s'étira un peu apres avoir retirer son manteau, la douce chaleur était plus qu'apprécié par la jeune femme, se réchauffement rapidement, il y avait parfois du bon a avoir une constitution différente, ok pas lorsqu'elle faisait la fête, quoi qu'elle n'avait pas encore tenter la bière d'asgard que Sam lui avait promis un jour mais hormis cela, ouai ça avait plutôt ses avantages. Elle fut prise de court par la reflexion de korra quant à sa forme physique ne s'y attendant pas vraiment. Elle tenta de contenir un sourire un peu gênée avant de ne répondre.

- On peut dire ça. Mon métier le demandait mais oui, je suis une passionnée de sport on pourrait dire, quant au randonnée les grande forêt sont plus mon type de terrain habituel.

Cela lui manquait d'ailleurs,peut être tenterait elle de faire une halte au retour, peut importe l'endroit tant que la forêt étant dense et avec des température ne nécessitant pas 3 couche de vêtement pour être à l'aise et s'y réfugirai quelque jour sans personne autour. Ouai c’était une idée agréable. Elle avait définitivement un bon feeling avec cet Korra. Elle savait qu'elle devait malgré tout rester sur ses gardes mais son instinct ne l'avait quasiment jamais trompé.

- Non je ne pense pas que le courage ai quoi que ce soit à voir la dedans pour être honnête... De la curiosité oui. Il y a toujours à découvrir et apprendre ou que l'on aille. C'est rafraichissant. Bien que je l'avoue chez vous le rafraichissement est au sens littéral. Elle rit légèrement, quoi ce n'était pas de sa faute, elle n'était pas une mutante ourse polaire. Et okay supposément les félins s'adapte et sont résistant et oui cela s'applique mais autant la plupart des chats domestique et de goutière n'aime pas l'eau autant cette féline ci pourrait passait des heures à barboter dans l'océan mais pas sous la neige. Et après des heures dans le froids oui elle ne pouvait pas s'empêcher d'avoir envie de grogner sur ce temps. Cela irait mieux après avoir passé quelque heures au chaud.  Ce sera avec plaisir. répondit elle à la brunette lorsque celle ci demanda à ce qu'elle lui parle de l'europe

Elle fini par se risquait après avoir répondu aux questions de la jeune femme à demander ce qui était réellement arrivé au village. La féline était attentive à chaque mot de la jeune femme, son peuple n'était pas des mutants? mais quoi alors, leur pouvoir ne venait pas de la science. Elle n'avait jamais vu cela comme ça, il y avait des personne muté bien sur mais les mutants eux même, il ne s'agissait pas de science mais d'évolution naturelle de l'espèce. Peut importe. leur pouvoir leur venait des dieux? Kyana pencha légèrement la tête sur le coté tic inconscient qu'elle avait toujours en étudiant les choses froncant légèrement les sourcils, ses pensées tournant à toute allure. Dieux et démons, il fallait avouer qu'elle n'était pas préparé à 100% à cette réponse bien que pas plus surprise que cela, mais ce n'était pas vraiment leur domaine.
Les last son..... son regard revint aussitot sur la jeune femme cachant sa surprise, elle comprenait mieux maintenant, si les last son avait agit ici, il n'y avait plus de doute sur la raison de sa venue, elle comprenait mieux bien que toujours contrarié qu'on ne lui ai pas donné toute les information directement. il allait falloir qu'elle soit prudente. Son visage n'était pas connu mais sachant cela elle aurait peut etre utiliser un faux nom en se présentant pour plus de sureté si ceux ci était dans les parages. Ceux ci était dépeind par le shield de façon pas vraiment avantageuse, comme un groupe méprisable sans notion réel de justice à la solde  de .... enfin bref. Tout comme Raven était considéré comme une horrible terroriste ainsi que certain autre de ses amis. Cela vous fait avoir un autre oeil sur les choses. Ils n'était pas des mutants, manipulant l'energie et à priori controlant les éléments.

- Vous êtes plus comme des magiciens, manipulant l'energie des éléments. Commenta t elle plus pour elle même réflichissant un instant à haute voix. Hu Désolée je réfléchissais

Elle écouta le reste de l'histoire du village sans interompre à nouveau, son visage s'assombrissant, la presque totalité de la population avait été massacré et les survivant s'etait enfuit. cela avait du être horrible, et les voici cette jeune femme semblant en charge de si grande responsabilité avec un certain nombre des leurs tentant de toute reconstruire et de sauver ce qui restait. Elle était visiblement pleine de conviction et prête à tout pour les siens. kyana ne pouvait qu'admirer cela, elle ferait tout pour les siens également. Parfois pas de la meilleure des façon mais elle comprenait on ne peut mieux le sentiment.  

- Je suis désolée pour Kailash et vos amis.  Mais vous ne disparaitrez pas, je suis sure que vous réussirez à redonner vie à cet endroit. Il est toujours vivant par vos mots. L'esprit d'un lieu tel que celui ci ne meurt pas, avec le temps les choses reprennent leur place... Ou c'est ce que mon.. l'homme m'ayant élevé disait. Elle adressa un sourire à la jeune femme. Si je peux être utile ou vous aider d'une quelconque façon pendant ma présence, ce sera avec un grand plaisir.

Elle attrapa son sac pour y trouver sa bouteille buvant le peu restant dans celle ci, elle espérait que les repas ne se constituer pas que de soupe comme à certain endroit, sentant son estomac commencer à la travailler, elle allait être affamer d'ici à ce qu'elle puisse manger. Elle ne serait pas contre une petit chasse elle même se sentant capable de dévorer un cerf entier ou presque. il fallait qu'elle réfléchisse à la situation. Les last son était présent régulièrement ici. Et que ce soit pour les vengeurs, la confrérie ou elle même, le plus d'information qu'elle serait capable de trouver, le mieux ce serait. Et si en attendant elle pouvait aider ces gens à avancer avec une paire de bras supplémentaires, elle le ferait de bon coeur. Si sa force pouvait aider à construire pour une fois cela pourrait être agréable. Elle releva la tete

- Hum si il y a des règles, hormis les maisons, ou choses à savoir... je ne voudrais pas manquer de respect sans le savoir ou dépasser votre hospitalité....



_________________
 
avatar
Kyana Mayers

Messages : 844
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle rencontre [Kyana Mayers]

Message  Korra du Mont Kailash le Lun 5 Déc 2016 - 19:01

La surprise n’était jamais au rendez-vous pour mes découvertes sur les autres cultures. L’ignorance et l’extermination avaient été les mots d’ordres pour le gouvernement chinois contre les différentes nations élémentaires durant le Régime de Mao. Cette extermination était si importante, qu’on restait des fragments dans la tête des différents peuples orientaux, et qu’on était même inexistant pour les autres cultures. On n’avait jamais cherché à voyager pour découvrir les nouveaux mondes et les différents peuples, la mission de l’Avatar avait toujours été simple : Protéger notre peuple des menaces internes et externes. Bien qu’une grande partie de notre histoire s’était écrivit à travers de nombreux textes historiques, les différentes révolutions historiques avaient décidé de nous retrancher et d’éliminer notre existence. Bien avant l’expansion des mutants, on avait existé et aujourd’hui, comme nos ancêtres, les mutants étaient marginalisés et chassés par les régimes intolérants de certaines nations orientaux.  

Certaines incarnations de l’Avatar, dans le but de protéger, avaient décidé de renverser des dynasties et des entreprises pour commander. La tentation, durant mon adolescence, était bien plus probable, mais aujourd’hui, j’avais découvert les complexités et les dangers d’intervenir sans réfléchir. Le monde était lié au système et on ne pouvait pas imaginer de renverser des haut-dirigeants sans une conséquence pouvant complètement déstabiliser comment ce monde avait été construis depuis les deux derniers siècles. Même Sergei de Boldarev m’avait expliqué largement pourquoi la Marche de Kuvira pourrait apporter bien plus de morts que de libertés. Certains concepts me dépassaient, mais les conséquences étaient suffisamment humaines pour penser à trouver des solutions magiques pour ce monde.

J’étais plutôt heureuse de voir mon peuple ne pas abandonner à reconstruire notre culture et notre village. Je ne préconisais pas d’idées pour le futur, je préférais laisser passer un temps à me replonger dans ma culture au lieu de m’inquiéter sur des affaires politiques que Sergei appréciait tant. Recevoir des invités de d’autres cultures était une source de plaisir pour la découverte de leur individualité. J’aimais regarder ce monde par leur vision et non uniquement par mon unique avis. Jamais je ne regretterai d’avoir participer aux aventures des Last Sons, mais cela avait amené de nombreuses questions qui pouvaient naturellement me faire douter.

Les réponses d’ouvertures de Kyana d’Arizona semblaient sincères pour la découverte de ma culture. Il était plaisant de voir une telle tolérance quant il était parfois facile de trouver des opinions appelant à la méfiance des autres, surtout en amenant l’ignorance et la peur comme principaux arguments. La première impression était agréable durant notre petite discussion à l’extérieur, alors je ne pensais pas que la nouvelle arrivée allait causer des soucis. En rentrant dans le bâtiment, elle avait répondu à une question sur sa forme physique : Son travail et ses randonnées l’obligeaient de rester en forme. Je pouvais comprendre cette forme physique vu que dans mon travail dans les Last Sons, on m’obligeait un entraînement sévère pour rester au niveau, pendant que mes randonnées du passés m’avaient beaucoup aidé à préserver cette énergie et cette forme.

Mes questionnements étaient nombreux et je respectais Kyana d’Arizona de me donner assez de générosité de son temps pour me donner des réponses précises. Lors de mes interrogations autour de ses motivations de découvrir et en ajoutant pour son courage de découvrir les autres mondes. Kyana réfute cette interprétation, parlant surtout d’un rafraichissement par la découverte du monde. « Je peux comprendre votre perception de rafraichissement, j’étais aussi obligée de découvrir de nouveaux mondes depuis quelques mois. Cependant, peut-être que cette vision est beaucoup plus personnelle. Mais la curiosité amène le courage de découvrir des mondes différents aux nôtres. Quand nous sommes amenés à douter en découvrant de nouvelles curiosités, on peut parler de courage par l’ouverture qu’on peut avoir avant de plonger dans la peur de l’inconnu. Les voyages peuvent nous donner beaucoup, et je pense sincèrement que vous avez beaucoup de courage à découvrir le monde sans en avoir peur. » Il avait beaucoup de monstruosités, d’injustices ou de souffrances, mais le monde pouvait devenir tout autre en découvrant les beautés, les justices et les plaisirs pour tous. J’étais simplement heureuse de m’être découvert une famille avec les Last Sons, une famille peut-être étrange, mais comment on pouvait être une famille sans l’étrangeté des mystères entre-nous? J’inspirais beaucoup d’espoirs à développer quelque chose avec chacun de mes coéquipiers, et surtout avec Anna, mais il me restait encore beaucoup à apprendre. J’avais répondu avec un sourire les plus aimables à son ouverture de me parler plus de l’Europe.

Alors, c’était peut-être le temps de troubler plus la discussion pour la prochaine étape. Les visiteurs avaient beaucoup de mal à comprendre notre rapport avec notre « religion » et nos pouvoirs. Vu notre culture et les nouveautés de ce monde, on pouvait ainsi se poser de nombreuses questions sur nos interprétations. Les philosophies étaient différentes dans le monde appelé occidental, surtout par les différentes constructions culturelles autour des religions. La spiritualité était complexe pour nous, mais elle restera toujours plus difficile à expliquer par nos valeurs et nos définitions subjectives selon nos cultures. Kyana d’Arizona semblait avoir un peu de difficultés à comprendre tous mes dires. Le jeune féline répondit peu après à l’Histoire de mon peuple, nous voyant plutôt comme des magiciens avant de s’excuser sa réflexion à haute-voix. « C’est plutôt complexe. Nous ne basons pas sur la même magie que Zatanna de Zatara, mais bien par notre construction de la spiritualité et de nos Dieux depuis plusieurs millénaires. Nos croyances ont permis d’obtenir cette énergie, mais nous ne voyons pas comme des magiciens. En réalité, nous ne voyons même pas comme des êtres ayant des pouvoirs. On nous a plutôt chassé, selon les grands sages, à cause de notre spiritualité mélangeant le taoïsme, le bouddhisme et ainsi que plusieurs autres thèmes autour de l’équilibre. » Je lui donnais une information peu commun, une connaissance du monde autour de la mystérieuse magicienne de la Ligue des Justiciers. Je faisais assez confiance à la jeune visiteuse pour lui faire des références qu’elle pouvait connaître.  

C’était une partie plus douloureuse de raconter l’histoire de Kailash, surtout avec les terribles évènements récents qui avaient frappé mon village. Les mots étaient difficiles à trouver concrètement, mais les réponses de Kyana étaient empathiques et remplis de sens pour le massacre de mon village. « Merci beaucoup pour vous souhaits et j’espère que mon peuple, et ainsi que mon village vont pouvoir survivre encore longtemps. Nous avons connu des évènements aussi similaires à travers l’Histoire, et bien qu’aujourd’hui, les questions de notre existence soient mises en doute, je pense qu’on va pouvoir s’en sortir. Déjà parler de solutions est une preuve de notre survie. Je vous remercie de votre volonté de nous aider, mais nous sommes actuellement assez stables pour nous gérer. De plus, je pense que nos activités pour reconstruire le village sont assez liées avec nos pouvoirs. Alors, cela serait plutôt difficile de nous aider. Mais, je vous remercie sincèrement de cette proposition d’aide. » Disais-je en baissant la tête en signe de respect.  

Kyana d’Arizona bougeait un peu dans la chambre pour aller chercher dans son fameux sac une bouteille d’eau. La blonde des États-Unis avait ensuite demandé quelques détails sur les différentes règles du village. « Habituellement, les maisons ouvertes sont celle toujours allumée. Ceux avec la porte fermée et avec les lumières éteintes sont toujours en reconstruction. Pour la nourriture et les boissons, au centre, il existe un grand immeuble qui va vous fournir vos besoins alimentaires. Cela risquait d’être plutôt limiter parce que nous calculons actuellement notre nourriture à chaque jour. Je vous conseille uniquement de rester dans vos appartements durant la nuit et de sortir uniquement la journée. Il est parfois difficile de se retrouver quand les étoiles envahissent le ciel. Pour les visites, j’aimerais que vous m’attendiez pour commencer. Les lieux liés à notre mythologie sont vastes et parfois il existe une possibilité de se perdre. Sinon en général, évitez simplement de commettre des crimes que vos sociétés punissent. Notre village est toujours très ouvert et nous ne voulons pas que votre passage soit régi par des règlements superflus. Ma seule philosophie, envers vous, est de satisfaire amplement votre curiosité de voyage. » Le sourire, qui suivait, était totalement sincère. Kyana d’Arizona m’inspirait réellement confiance. Je restais devant elle quelques secondes, un peu timide, mais en voulant savoir si celle-ci avait d’autres questions. Peut-être des interrogations autour des Last Sons ou encore s’il existait de nombreux villages comme ici sur le continent oriental.

_________________

Code Couleur : #D53B1F
avatar
Korra du Mont Kailash

Messages : 594
Date d'inscription : 05/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum