De la Blonde des Vengeurs à la Blonde de la Justice League [Sif]

Aller en bas

De la Blonde des Vengeurs à la Blonde de la Justice League [Sif]

Message  Kara Zor-El le Mar 28 Juin 2016 - 1:09


    Quoi qu’on dise des Vengeurs, il avait quand même un sacré talent pour le spectacle. C’était compliqué la vie de super-héros, Kara en avait parfois des mauvais souvenirs avec des médias et le milieu politique voulant avoir beaucoup plus de contrôles que prévus. Au moins dans la Justice League, le groupe avait toujours cherché à se déconnecter des médias ou des centres politiques qui cherchaient souvent juste à faire du marketing avec l’ancien groupe. Pour les Vengeurs, on dirait que vu les règles non-écrites à ce sujet, ils ont décidé d’embrasser littéralement le coté marketing recherché de certaines influences depuis de nombreux décennies. Kara avait une pensée plutôt négative de la plupart des médias apparaissant, mais elle s’amusait toujours autant à utiliser les médias alternatifs comme l’internet pour présenter des parties de sa vie. Sa retraite lui donnait beaucoup plus de temps-libre et trouver des occupations variées pouvaient être parfois difficiles. C’était quand même tout un défi d’être à la retraite vers la quarantaine, alors il était bien naturel que Kara regarde les alternatives comme faire une petite carrière dans les X-Men ou encore prendre les défenses d’une autre planète par les obligations de la Justice League.

    Sinon, il avait un autre moyen pour se divertir. Kara adorait découvrir les disputes des Vengeurs, malgré que celle-ci puisse être réellement dégouter par les insultes personnelles. Elle préférait d’habitude se tenir éloigner des différents conflits, mais l’un de ses divertissements favoris restait surtout les médias et les gens qui décident de mettre un panneau de signalisation « Stop » devant la gueule de Carol. Même dans les Vengeurs, beaucoup de leurs membres voulaient voir Carol se taire par ses remarques idiotes. C’était un divertissement qu’elle prenait à cœur de voir l’actualité des Vengeurs. Ne vous faites pas de fausses idées, Kara ne suivait pas uniquement les Vengeurs pour voir qui va être le premier à terrasser sa démagogie professionnelle, elle aimait quand même voir comment les Vengeurs s’étaient construis.

    Si le groupe avait une bonne publicité à ses débuts, ils avaient engagé plusieurs personnalités controversées par la suite pour afficher une coopération plutôt difficile par une médiatisation plus globale. Kara était naturellement intéressée de voir les évolutions des membres comme Captain America, comme Hulk, comme Thor, comme Valerie Hopkins, comme Samantha Parrington ou encore comme Sif. Elle s’intéressait même à Caitlin Fairchild, même si la rouquine avait osé prendre son pseudonyme. C’était pour cette raison que Kara ne faisait pas des critiques agressives et répétitives des Vengeurs entièrement. Ils avaient quand même un bon esprit, malgré toute la mauvaise influence de certaines créatures étranges.

    Pour ce soir, Kara avait décidé de participer à quelque chose de très spécial que les Vengeurs aimaient organiser. Pour le Main-Event des combats Vengeurs, Sif l’Asgardienne allait affronter la connasse professionnelle Carol Danvers. Par un chandail plutôt collant, il avait la phrase favoris de plusieurs geeks qui avait rapport avec Cassandra de la Young Force et Hugo Chavez. Elle était accompagnée par un magnifique jean noir, du popcorn, de la pizza et ainsi de la liqueur pour regarder les combats. Pour survivre aux combats assez stupides avant le Main-Event, elle avait au moins son téléphone pour envoyer des trucs stupides.

    Elle avait au moins 220 Retweet de la photo de sa pizza après cinq minutes de publication, c’était complètement génial sur le coup. Au moins, le combat principal était enfin arrivé et encore une fois, Carol en faisait beaucoup trop avec une digne entrée de lutte pendant que Sif était plutôt économe. Alors pour le combat, c’était plutôt dynamique, mais Sif avait quelques défauts durant le combat. Elle n’était pas habituée à affronter une personne qui volait. D’une manière générale, Sif avait dominé largement le combat au niveau technique pendant que Carol avait utilisé pendant tout le combat la technique de la brutalité. Kara connaissait… elle s’en servait presque tout le temps. Habituellement, cela ne servait pas beaucoup contre Wonder Woman ou contre l’un des nombreux combattants de la Justice League spécialisés dans les arts martiaux Alors les conclusions de Kara étaient plutôt simples : Sif n’était pas habituée à se battre contre des êtres pouvant voler.

    Alors que le combat se terminait par une humiliation traditionnelle, Kara avait plutôt l’habitude d’éviter de poser un regard sur le post-combat de Carol. Cependant pour un rare moment, elle avait décidé de regarder juste pour voir si des amis allaient sortir Sif de cette humiliation. Comme avant, elle avait beaucoup de difficultés de voir n’importe qui se faire maltraiter pour rien, mais habituellement, c’était plus rapide de voir les Vengeurs sortir. Cette fois-ci, il avait quand même eu des photos des jambes de Sif sortie de la poubelle avant que la fameuse poubelle se renverse pour laisser des rires injustes envers l’Asgardienne.

    Kara avait fait sa prochaine action très rapidement. Prenant une part de sa vitesse pour se diriger vers Sif blessée, la posture n’était peut-être pas la meilleure, mais elle voulait éviter que Sif subisse le courroux des photos. La prenant sur l’épaule, Kara était partie par la petite ouverture du toit – Ouais le Stade des Vengeurs, c’est digne d’un stade de Foot Américain – pour la sortir de là. Son poids était peut-être un peu plus lourd que les humains, mais cela ne gênait pas réellement Kara.

    Elle avait pris une vitesse moyenne pour rejoindre sa maison dans la campagne de New York. Le voyage avait duré quelques minutes, elle ne voulait pas user de sa vitesse maximum pour aggraver les blessures de l’Asgardienne faussement brune. Arrivée à sa maison, Sif pouvait se compter chanceuse; la petite maison de Kyle et de Kara avait une chambre pour les invités et un lit  pouvant supporter le poids de l’asgardienne. Elle se souvenait parfaitement ce que Diana lui disait sur les Asgardiens : « Des monstres sexistes venant de la pire dimension qui mangent des enfants et des innocentes âmes… » et tout le blabla traditionnel de sa phobie contre les Asgardiens de la déesse.

    Vu que Sif était une femme parmi les Asgardiens et qu’elle était sonnée, Kara pouvait espérer que celle-ci ne mange pas son chien. Kara passa en vision Rayon X pour voir celle-ci avait des os brisés durement ou non, mais rien ne semblait très graves. Encore inconsciente, Kara avait eu le temps de préparer les liqueurs pour son invitée et ainsi que vérifier ses messages. Après quelques minutes, l’Asgardienne avait commencé à bouger, c’était donc le temps pour Kara de ranger son téléphone et de sortir doucement un : « Hey, ça va? » Ce n’était peut-être pas la question parfaite pour la situation, mais au moins, Kara semblait sympathique avec cette interrogation.

_________________
avatar
Kara Zor-El

Messages : 237
Date d'inscription : 26/10/2014
Localisation : Canada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Blonde des Vengeurs à la Blonde de la Justice League [Sif]

Message  Sif d'Asgard le Mar 5 Juil 2016 - 6:04


Je n’ai pas la présence d’esprit d’esquiver le coup de Carol Danvers lorsqu’elle me lâche et ma mâchoire est heurtée une nouvelle fois sans déclencher d’autre sensation qu’un sursaut de rage. Le sol heurte mon visage sans que je comprenne réellement comment mais les dégâts sont plus pour lui que pour moi et la distance avec mon adversaire m’est permise par celle-ci et mon action se poursuit. J’assaille, dans le vide d’abord puisque la Captain Marvel échappe à mes premiers coups en lévitant mais mon nouveau bond la sonne à son tour. Nous ne chutons pas et je ne me préoccupe plus du ring afin de simplement m’accrocher d’une main et frapper de l’autre, poussant mon avantage jusqu’à ce qu’une déflagration d’énergie ne me repousse.

Je suis de nouveau au sol, celui-ci tout aussi endommagé par l’impact que je l’ai été du rayon, et tout mon corps irradie. Si cela avait été de la souffrance, j’aurai admise la douloureuse défaite. Mais cela est de la rage et j’entreprends de me relever aussi rapidement que possible alors même que chaque instant m’est plus désagréable, que cela soit physiquement ou psychiquement. Je me retourne lourdement et fracture le ring déjà malmené lorsque j’y frappe de la paume de ma main, m’offrant le premier appui pour me remettre debout. Je suis à genou dans la seconde suivante et le relève dans la troisième, grognant sous la difficulté et me retournant pour chercher mon adversaire du regard sanguin.

Je la trouve alors qu’elle s’élance contre moi et je n’ai qu’un instant pour me préparer à infliger un maximum de dégâts à l’impact. Tout va ce terminer et je ne le fuis pas, je concentre tout ce que j’ai, tout ce qu’il me reste, toute ma rage et ma haine… Appuis pliés, je réponds à l’agression par l’agression et il ne reste de l’impact qu’un bruit assourdissant et un noir profond.

Le néant est là et oblitère tout. Ce que je suis n’est plus, ce que je sens n’est plus, ce que je pense n’est plus. Ce qui m’anime n’est plus et ceux pour qui je m’anime ne sont plus. Sans doute se passe-t-il encore des choses autour de moi ou m’impliquant mais c’est trop tard pour moi. Plus tard, tout reviendra. Plus tard, je serais à nouveau, je sentirai à nouveau, je penserais à nouveau. Le prix sera élevé et coûtera longtemps. Pour l’heure, le vide protège. Le mal est fait et continue de se faire mais l’inconscience épargne cela.

Malheureusement, elle ne dure pas.

J’inspire par la bouche et cela se transforme rapidement en un désagréable gargouillis alors qu’un mélange de sang et de salive se projette dans ma gorge, me faisant arquer le cou et souffler. Je n’ai pas le temps de terminer cela que je me crispe complètement, serrant gorge comme corps alors que tout me fait souffrir. Ce n’est qu’une question d’heures avant que tout soit guéri, c’est toujours ainsi, mais pour l’instant cela ne l’est pas et je le sens parfaitement. Les bandages de tissu rouges comme les bracelets de force au-dessus me font mal, l’armure légère partant des épaules pour maintenir la poitrine et souligner les muscles abdominaux avant de descendre jusqu’à la ceinture comme la chemise de maille doublée de tissu au-dessous me font mal, les braies et les bottes me font mal… et je ne pense pas que cela changerait quoi que ce soit à ma douleur de les enlever. Serrer les dents me fait encore plus mal tandis que presser les poings me renvoie à l’étranger tissu qui se faufile entre mes doigts. Un tissu qui semble me supporter sur tout le corps, les contacts avec ma peau me laissant à penser que je repose dessus. Suis-je au dispensaire ?

Une voix m’alerte pour s’enquérir de mon aller, me conduisant à ouvrir les yeux pour tourner la tête dans sa direction. Je ne comprends pas ce que je vois, cela ne ressemble point à une structure d’Héliporteur ou de la Tour Stark ni même à un établissement pour malade du type que j’ai visité. Je ne connais pas la personne qui me fait face, vêtue d’une tenue humaine mettant en valeur les formes de son buste et m’indiquant une volonté d’agression humiliante qui ne m’est pas inconnue sans que je parvienne à me rappeler d’où pour l’heure. Ça n’importe pas vraiment, je ne suis pas encore en état de me défendre et je n’en ai pas le cœur de toute façon. J’ai été vaincue par une blonde aujourd’hui, tout comme je l’ai déjà été de nombreuses fois par le passé, alors une de plus ou une de moins ne fera plus une grande différence.

J’entrouvre la bouche et j’immobilise dans ce geste car, à l’instar de ma nuque et du reste de mon corps, il me fait souffrir. Mais je ne me laisse pas aller à la facilité de la douleur et entreprends de nouveau de parler, mes yeux bruns fixant ceux de mon interlocutrice alors que mes paroles portent l’effort en plus d’un accent scandinave. Je ne sais juste pas quoi dire et cela me laisse un nouveau temps mort.

Je suppose que les choses vont comme elles doivent aller.

Je me suis battue mais j’étais trop faible et trop stupide pour vaincre ainsi cela va comme cela doit aller, comme va une personne vaincue. Ce n’est ni la première ni la dernière fois que je finirais dans un état endommagé et je le mérite parfaitement. Je n’ai pas encore le recul pour voir mes erreurs, mon esprit est trop embrumé, mais je sais que les choses sont justes. J’ai échoué, encore. Malgré ma magie, j’ai échoué. J’en déglutis quand aux implications que cela me marque dans l’âme.

Tel l’ai-je fait avec ma tête précédemment, je cherche à me retourner du corps vers l’inconnue et cela n’est pas agréable du tout, me conduisant à plisser les yeux et à serrer la mâchoire alors que mon corps me somme de ne pas aggraver les choses. Mes bottes heurtent une a une le sol et je grogne en me redressant, terminant assise sur le lit sans parvenir à réellement me tenir droite. Avant-bras sur les cuisses, je respire par le nez tout en fixant la jeune femme.

Ma santé reviendra.

Je m’arrête à nouveau alors que je remarque la présence de quelques boissons, fronçant les sourcils de perplexité. Il n’est rien à fêter et je n’ai pas l’intention de noyer ma faiblesse dans une liqueur, d’autant plus que celles de Midgard ne sauraient me faire m’oublier comme l’inconscience en a été capable. Entrouvrant la bouche, je prends une nouvelle inspiration douloureuse alors que mon regard s’en retourne à mon interlocutrice.

Fermant mon poing et l’apposant contre mon torse, je m’incline en grinçant des dents.

Je suis Sif, d’Asgard.

Les titres n’importent pas, même si je garde la tête levée par fierté. Ramenant mon bras sur ma cuisse, j’attends la réponse de la mystérieuse inconnue.

_________________
Sif

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 106

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 531
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 24
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Blonde des Vengeurs à la Blonde de la Justice League [Sif]

Message  Kara Zor-El le Mar 27 Sep 2016 - 0:08


    C’était toujours plutôt spectaculaire de participer aux tournois des Vengeurs. De cette manière, plusieurs grands guerriers avaient la possibilité d’illustrer des compétences de combats incroyables devant une foule ébahie. Kara aimait beaucoup cette expérience, elle était même habituée à se battre durant les tournois des Vengeurs ou encore des courageux-(ses) qui voulaient essayer de la battre. Cela lui rappelait beaucoup le manga Dragon Ball, qui commençait à se faire traduire dans les médias américains durant les années 90. Elle voulait bien convaincre Martian Manhunter de faire son Piccolo en analysant tout le combat, mais malheureusement J’onn n’avait jamais voulu tenter. Malgré cette déception, elle s’amusait quand même durant ces combats. Si certains voulaient prétendre que les arts martiaux étaient surtout réservés à sa propre personne, Kara aimait quand même se battre. Elle voulait devenir une membre de la Justice League pour se battre. Kal l’avait beaucoup touché dans un combat commun avec les membres de son équipe d’origine, mais elle aimait la perspective d’aider et de se battre. C’était pour cette raison qu’elle était plutôt fan des sports de combats spectaculaires comme les surhumains ou encore techniques avec des humains.

    La nouvelle amie de Kara venait de se réveiller avec un mal de tête et un peu de sang sur la gueule. Elle était bien sûr dans un mauvais état vu les coups qu’elle avait reçus. Carol pouvait être extrêmement méprisante, mais elle avait une puissance gigantesque. Kara était même étonnée que Carol ne crève pas d’une mutation aussi désastreuse vu ses pouvoirs. C’était quand même très rare de voir un être pouvant se composer avec des pouvoirs aussi puissants sans être désintégrer comme le Doc Manhattan dans Watchmen. C’était quand même aussi dommage de voir un abonné à Fox News de recevoir des pouvoirs aussi puissants. Peut-être que finalement, le coup de Rogue était un coup du karma pour Carol.

    C’était juste triste de voir Carol qui démolissait beaucoup de gens ayant des qualités exceptionnels au combat ou aux valeurs. La première réponse de Sif était assez suffisante pour voir les souffrances physiques qu’elle pouvait supporter. La guerrière Asgardienne avait décidé de se redresser doucement pour que ces bottes touchent le sol en grognant doucement. Après ce petit redressement, Sif commençait des salutations basiques d’une manière similaire que les guerriers olympiens ou amazones. Souriant, Kara répondait : « Je suis Kara Zor-El. C’est un plaisir de te recevoir dans ma merveilleuse demeure. » Les boissons ne servaient pas à fêter, mais Kara avait étudié assez longtemps la culture terrestre pour savoir que les boissons pouvaient être une récompense à tout.

    « Ne te lève pas trop tôt. Je sais que parfois on a des capacités surhumaines pour se régénérer et qu’on veut paraître trop fort, mais prends ton temps. De toute façon, on est loin de la civilisation. » La petite ferme de Kyle & Kara devrait être l’un des centres touristiques les plus visités de l’État de New York. Kara essayait un peu de s’approcher de la guerrière d’Asgard. Cette culture était fortement inconnu pour même les membres de la Justice League vu le clivage entre les Dieux Grecs et les Dieux Nordiques à cette époque.

_________________
avatar
Kara Zor-El

Messages : 237
Date d'inscription : 26/10/2014
Localisation : Canada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Blonde des Vengeurs à la Blonde de la Justice League [Sif]

Message  Sif d'Asgard le Jeu 6 Oct 2016 - 13:26


Kara Zor-El, voici qui ne m’est pas inconnue. J’ai consultées des données sur la Justice League comme sur les Vengeurs, lorsque j’en étais à m’adapter à ce Royaume à mon arrivée, et, sans pouvoir reconnaitre son visage, je suis capable de savoir qui est Supergirl. Je suis cependant incapable de savoir où et sa demeure ou quel nom porte celle-ci, ni comment ou pourquoi je suis arrivée en son sein. J’accorde cependant quelques regards à la merveille de la pièce qui, sans doute du fait de mon altération mentale, ne me touche pas réellement. Cela ne ressemble en rien aux habitations que j’ai déjà pu visiter au sein des villes, étant peut-être plus proche des demeures de campagne, mais je n’y connais pas grand-chose en architecture ou démographie humaine. Ce n’est pas mon domaine, pas plus que le jugement esthétique, ainsi crois-je sur parole la déclaration de mon hôte quand à sa maison.

Je prends note de ne pas me presser dans mes actions en m’épargnant un hochement de tête douloureux, fixant simplement la jeune kryptonienne qui me déconseille de vouloir paraitre trop forte ; voici qui m’attriste profondément. L’abaissement d’épaules comme de tête me conduit à une nouvelle crispation, mon corps m’avertissant autant que mon âme du coût de ma faiblesse. Mais ce qui attire le plus mon attention est la conclusion de mon interlocutrice, laquelle se rapproche de moi. Je serre les dents pour remonter mon visage vers elle, la fixant de mes yeux bruns.

Me caches-tu Kara Zor-El ?

Je peux prendre mon temps, nous sommes loin de la civilisation ; je ne sais que comprendre. N’ai-je rien d’autre à faire que guérir puisque nous sommes loin de la civilisation ou puis-je prendre mon temps pour le faire car nous sommes isolés ? Dans le premier cas, l’isolement joue contre mes possibilités tandis que dans le second il me protège des humains. Mon esprit, d’ordinaire si clair, est embrumé et je n’arrive pas à le calmer pour retrouver la paix. Envisager que ma défaite puisse avoir conduit à mon exil me parait saugrenu pourtant je ne peux m’empêcher de considérer cette éventualité. Elle ne semblerait même juste tant mes erreurs me fatiguent l’âme. Et dire qu’il en est de mon peuple pour apprécier les effets du Berserk ; peut-être n’ont-ils pas tant de regrets que moi. Ou peut-être que l’ivresse de violence ne leur laisse nulle gueule de bois.

Que c’est-il passé dans ma défaite ?

Assise sur le lit, dos courbé et poignets posés sur mes cuisses, je cherche à élargir ma compréhension de la situation. Si ma première question vise à découvrir si je suis menacée, la seconde explore plus simplement des instants de vie dont il est peut-être heureux que je ne garde aucun souvenir. J’ai cependant besoin de savoir et le plus simple reste de demander.

Je pense pouvoir faire confiance à Kara Zor-El, je n’ai aucune raison de me méfier d’elle pour l’instant. Il me faudra cependant guérir au plus vite si je veux pouvoir être prête à faire face aux autres conséquences de ma faiblesse, physiquement tout du moins. Je respire au plus calmement, tant pour m’épargner des désagréments que pour ne pas laisser mon esprit s’emballer inutilement, et finis par passer ma main dans ma chevelure pour dégager mon visage. Je n’ai rien pour refaire la queue de cheval faite pour l’affrontement et ce n’est pas réellement grave, le geste visant plus à poursuivre ma détente qu’à réellement réarranger les ténébreux fils enchantés.

Laissant de nouveau mon avant-bras se poser sur ma cuisse, lâche, je cherche à me redresser un peu afin de, si ce n’est pas me lever, faire face avec la droiture qui m’est naturelle. Ce n’est certainement pas agréable mais c’est accompli au moins et me facilite la respiration alors que j’écoute aussi sereinement que je puis les réponses de Kara Zor-El.

_________________
Sif

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 106

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 531
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 24
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Blonde des Vengeurs à la Blonde de la Justice League [Sif]

Message  Kara Zor-El le Ven 1 Déc 2017 - 0:20


    Kara ne savait pas exactement ce que Sif connaissait d’elle, mais elle pouvait bien se douter de quelques connaissances primaires sur elle. Si une femme est capable de la porter avec son armure de quelques tonnes, elle ne devrait pas être dans la conformité humaine. Ce que Kara connaissait de la Guerrière Asgardienne venait surtout de ce qu’elle pouvait avoir des médias ou encore des rares discussions que la Kryptonienne pouvait avoir dans le Satellite de la Ligue des Justiciers sur les Asgardiens. Alors oui, elle ne connaissait pas personnellement l’Ancienne Guerrière, mais elle savait que cela restait dans les lettres de noblesse des dimensions de bonne volonté. Ce n’était pas des êtres conquérants ou tricheurs (Ou sauf pour quelques raretés désagréables comme Loki), les Asgardiens pouvaient combattre contre des maux fondamentaux destructateurs comme Thanos, Brainiac ou Dormmammu. Kara resta donc assez confiante pour cette rencontre, de toute façon, elle avait bien vu dans plusieurs médias l’interaction de Sif avec des enfants cancéreux. Donc au moins, elle ne se perdait pas dans des artificialités ou des superficialités qui étaient si faciles de tomber dedans quand un minimum de reconnaissance était au rendez-vous. La corruption par les médias, la scène politique ou même par la vie publique pouvait devenir une forme de corruption assez néfaste dans la perception individuelle. La Ligue avait refusé cette posture, alors que des groupes pouvaient demi-accepter cette condition pour tenter d’avoir plus de transparence avec le public ou avec les gouvernements.

    Endolorie, Sif semblait souffrir beaucoup de son précédent combat contre Carol Danvers, confirmant un peu la puissance de l’Actuelle Captain Danvers sans mériter autant ce titre. Triste histoire pour les civilisations humaines de savoir que les plus puissants de ce Monde pouvaient se corrompre par des imbécilités si primaires à la société. Oui, Kara aimait bien regarder les téléréalités pour rire, comme elle avait une grande habitude de se taper plusieurs films d’Arkham pour se faire une idée assez concrète de l’art dans les nanards, mais certains êtres semblaient beaucoup aimer se noyer dans la bêtise. Et malheureusement, il était facile d’avoir une tribune médiatique lorsque les bêtises étaient récurrentes pour quelques polémistes.  

    En retour de l’ordre de repos de Supergirl pour la membre des Vengeurs, Sif lui posa une question assez simple sur l’idée de la cacher. C’était assez étrange comme question, mais peut-être que les Asgardiens avaient l’habitude de se cacher après une violente humiliation : « Ah non, pas de cachette, j’ai juste une petite maison et c’est celle-ci. Malheureusement ou heureusement pour moi, elle est assez loin de la civilisation. » Ainsi, ce n’était pas parfait pour une personne blessée de faire tout le chemin de retour vers New York City après un vilain combat où quelques blessures s’étaient accumulées. À l’inverse, il avait du positif dans cette affaire vu que cela lui donnait la possibilité de recevoir moins de paparazzis ou de fans inconditionnels de la Ligue des Justiciers.

    Malheureusement pour Sif, le coup du choc culturel, peut-être que la première réponse de Kara n’était pas vraiment précise pour l’aider, mais il était surtout le temps de répondre à la deuxième question de la guerrière Asgardienne. Que s’était-il passé durant sa défaite? Mieux être franche que de cacher la vérité : Elle risquait de toute façon de le découvrir par elle-même plus tard. « Elle a volé, elle t’a foncée dessus et tu as été mise hors-combat. Après comme à son habitude vouloir humilier un peu tout le monde qu’elle vainc, elle t’a foutue dans une poubelle. Au moins, quand elle t’a lâchée dans cette poubelle, sa crasse et sa pollution t’ont nettoyé du déchet cosmique Carol Danvers qui peut te contaminer. » Kara Zor-El était extrêmement méchante dans ses mots et même durant les Comic Con et autres confiances dans les universités, elle restait souvent dans la politesse et dans les compromis. Elle laissait parfois des mots tentant vers la critique du manque d’ouverture de certaines habitudes Vengeresses, mais elle restait la plupart du temps polie tout en évitant ce sujet polémique.

    Comment jugeait les capacités des autres groupes alors que Kara était en train de profiter de sa retraite? Parfois, plusieurs de ses amis pouvaient être critiques envers l’organisation de Sif, mais Supergirl préférait éviter le sujet dans le but ne pas perdre son temps dans d’éternel débat complètement politisé et supporté par n’importe quels idiots du moment. Et l’une des choses qu’elle tentait d’éviter à tout prix, était ce cercle vicieux qu’était les sphères d’une politisation extrême. Voyant la guerrière Asgardienne se redresser légèrement devant elle, Kara la regarda quelques secondes, se posant des questions sur son État, mais aussi sur son système de régénération. « J’ai déjà connu ce type de défaite amer, surtout avec une activité aussi soutenue dans mon passé. Cela ne venait peut-être pas de mes coéquipiers, mais au moins, plusieurs de mes coéquipiers étaient assez sympathiques pour m’aider à me reprendre après. » Kara avait bien envie de lui donner un petit coup sur l’épaule pour l’encouragement, mais peut-être que le contact physique dérangeait chez les Asgardiens.

_________________
avatar
Kara Zor-El

Messages : 237
Date d'inscription : 26/10/2014
Localisation : Canada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Blonde des Vengeurs à la Blonde de la Justice League [Sif]

Message  Sif d'Asgard le Mar 19 Déc 2017 - 4:59


Les Asgardiens font face, même dans les pires moments, avec une ténacité et une acceptation parfois étrange aux yeux des Humains. Si un combat doit me mener à la mort, je ne l’éviterais pas mais m’assurerais qu’elle soit la plus utile et glorieuse possible ; ainsi aiderai-je les miens au présent et les marqueraient pour le futur. Le duel judiciaire m’opposant à Carol Danvers n’étant pas à mort mais peut-être aurait-il du, peut-être n’aurais-je point du la traiter en alliée mais en ennemie et employer toutes mes forces magiques à son encontre. Mon état mental n’en aurait pas été mieux mais mon état physique probablement et mon devoir aurait été accompli. Les choses n’ont pas été ainsi et la justice a donné raison à la Captain Marvel, c’est tout aussi douloureux que mon corps mais indéniable. J’assume et accepte de mon mieux ce fait, même si c’est difficile, et me cacher volontairement aurait été un déshonneur.

Je ne suis pas cachée, Kara Zor-El me le confirme rapidement ; "juste qu’elle a une petite maison et c’est celle-ci". Soit. Je ne comprends pas l’entièreté de la déclaration mais j’ai ce qui me semble important. Chaque chose a du bon et du mauvais, l’isolement de cette demeure n’échappe point à la règle. Ma défaite non plus, logiquement, mais je ne parviens nullement à percevoir le positif qu’il y a à en retirer. Je devrais m’améliorer encore pour redresser ce que j’estime être un tord mais cela me prendra du temps, trop de temps, pour peu que j’y arrive. Avant de découvrir cela cependant, il me faut découvrir l’ellipse qu’il manque à ma mémoire et la jeune Kryptonienne m’en fait le récit. Je parviens à me souvenir de la mise hors combat, je le crois tout du moins, et attends donc en silence le témoignage sur l’habitude humiliatrice de mon adversaire. Une poubelle… mes yeux comme mes lèvres se baissent. Un lieu de crasse et de pollution où sont jetés les déchets. C’est juste, considérant la situation.

Quelque soit mon inimité pour Carol Danvers, elle a prouvé être une meilleure guerrière et a donc obtenu raison par le duel judiciaire. L’endroit où elle m’a placé, tout insultant et humiliant qu’il soit, est juste. Il ne serait d’ailleurs peut-être pas humiliant si je ne le méritais pas, il semblerait alors injuste. Mais il ne semble pas injuste, il semble humiliant. Je n’arrive pas à être en colère, je n’ai plus la force pour cela, seule la tristesse et le sentiment de justice m’animent l’âme. La Captain Marvel ne m’a pas contaminé, elle a démontré que les pouvoirs cosmiques qui l’ont fait s’élever elle me surpassent. Elle a démontré qu’elle me surpasse. J’ai passé ma vie à lutter contre ce fait mais je n’ai toujours été que seconde après Brunhilde, une "sous-Sam" en langage humain, et sais être inférieure à Carol Danvers également. Le pire est sans doute pour Valerie, que je n’ai su défendre et honorer comme il se doit. Il faudra que je lui présente des excuses, prochainement.

Ma perte au sein de mon esprit ne dure que jusqu’à ce que Kara reprenne la parole, me faisant redresser le regard vers elle comme je l’ai fait du corps. Elle me partage son expérience, restant néanmoins dans le vague, et je la crois volontiers tant concernant l’activité soutenue que l’aide apportée par les coéquipiers. J’ignore quoi lui répondre cependant, la regardant simplement avec tristesse. J’ai déjà pu constater la diversité des individus présents sur Midgard, les Vengeurs sont représentatifs de l’Humanité dans ses bons comme ses mauvais côtés, mais je ne pensais pas d’un voyage en ce Royaume puisse m’apporter similaires péripétie. J’ai sous-estimé beaucoup de choses et j’en paie le prix. Maintenant, il faut se relever et se reprendre car toute erreur n’est point grave si l’on est capable de s’améliorer pour l’éviter à l’avenir.

Droite du mieux que je le puis, face à cette considération comme face à mon interlocutrice, je ne peux empêcher mon visage de se contracter un instant. Mes yeux se ferment moins par douleur que par abattement. Mon corps guérit tout aussi rapidement que mon esprit est long à le faire et j’ignore les minutes qui se sont écoulées depuis que je suis sortie de la poubelle. Elles sont suffisantes à ce que je n’en sente pas l’odeur qui pourtant doit m’imprégner et c’est peut-être  dans cette direction que je puis trouver quelque chose à dire. Les sens des Kyptoniens me semblent grandement supérieurs à ceux des Humains, ce qui est logique puisque tout le reste l’est, et sans doute Kara sait-elle filtrer les mauvaises odeurs ou sent-elle également celles des autres poubelles se trouvant en sa demeure mais je n’ai pas envie de rester l’une d’elle.

Je ne me suis guère penchée sur les coutumes de réception au sein de Midgard mais, en tant qu’invitée, puis-je me permettre de vous demander une toilette ? Je ne parle point de ces WC à l’utilité mensuelle ni même de la mal-nommée salle des bains mais d’une bassine d’eau, d’un linge et d’un savon.

Asgard a une grande culture de l’eau mais il est vrai que nous n’avons pas cette culture de la chute artificielle ou du lac personnel, trop consommatrice à nos yeux. Un récipient autonettoyant nous est suffisant, même si nous devons y passer plus de temps que l’Humain moyen. Nous avons plus de temps, de toute façon. J’espère cependant ne pas en faire perdre à mon interlocutrice avec cette réclamation mais, si elle me l’accorde, je commencerais à me séparer de mon armure. Les couches sont moindres du fait des limitations supposées à mon combat précédent et je n’ai donc que bustier et chemise de maille à enlever pour atteindre mon épiderme sur le haut, moyennant toute les pièces plus petites comme les bracelets de force et le brassard.

N’hésitez pas à me conduire en un lieu approprié si vous l’estimez nécessaire, je ne devrais plus tarder à pouvoir me lever et n’ai l’intention de vous être inconvenante.

Sur Asgard, la toilette se fait aussi dans l’intimité mais rester seule quelques instants dans cette chambre m’aurait suffit. Cela étant la mouiller n’est peut-être pas du gout de Kara et, une fois encore, il n’est point dans ma volonté de la désobliger alors qu’elle m’offre le gite. En revanche, je n’aurais aucun problème à converser tout en me nettoyant comme mon armure, ayant une question à poser. Et je la poserais même s’il ne m’est pas possible de retirer crasse et pollution car elle est importante.

Selon toi, Kara Zor-El, comment vont réagir les Humains au résultat de ce duel judiciaire ? Appuieront-ils leur dépréciation sur Valerie Hopkins comme sur moi-même ?

Les Kryptoniens ont perdu leur monde natal il n’y a qu’un demi-siècle mais les deux plus célèbres survivants ont trouvé refuge ici et ont été adoptés, ce me semble. La connaissance de Midgard de Kara Zor-El doit donc être suffisante à m’aider à voir de quoi j’ai à me reprendre prochainement.

_________________
Sif

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 106

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 531
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 24
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Blonde des Vengeurs à la Blonde de la Justice League [Sif]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum