Continuer le combat

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Continuer le combat

Message  Sif d'Asgard le Dim 29 Mai 2016 - 12:05


Je prends une grande inspiration et ferme les yeux, cherchant à calmer le mal-être à l’intérieur de mon âme. Les bilans de ma vie ne sont jamais positifs, surtout lorsque la magie est impliquée, et il me faudra des mois pour retrouver la paix. Ce n’est pas la première fois que cela m’arrive, ce n’est pas non plus la dernière. C’est un prix, le prix de mes erreurs, de mes errances, de ma faiblesse. Mais de savoir que je le mérite et que je l’ai voulu ne soulage en rien. D’ordinaire, j’ai la consolation quand au fait d’avoir réussi grâce à cela. Cette fois, même cela ne m’est pas accordé. J’ai tout raté.

Je souffle entre mes lèvres, lesquelles tremblent un instant, puis rouvre les paupières. Carol Danvers a raison, je suis faible. Quoi que je fasse, quelqu’effort que j’accomplisse ou quelqu’enchantement dont je bénéficie, je ne suis qu’une Sous-Sam. Et encore, je crains que Brunhilde ne soit supérieure à moi plus qu’elle ne l’ait jamais été. Mon état mental n’est pas le plus à même de le juger et je le sais mais je ne puis m’empêcher de le penser : sur Asgard, j’étais seconde après elle. Sur Midgard, je ne saurais estimer combien de personne me sont supérieures tout en lui étant inférieures. Sur Asgard, j’ai fini par réussir à mitiger le bilan de ma vie. Sur Midgard, mes tentatives sont désastreuses.

Je suis venue ici bercée d’illusions sur ce que ce Royaume était devenu et les perdre m’a conduit à m’égarer. Je suis venue ici bercée d’illusions sur ce que j’étais et les perdre me conduit dans ce que je fais de pire.
J’ai essayé de faire bouger les Vengeurs à propos de leurs problèmes et cela a conduit à la décision de se replier sur leurs territoires mais la collaboration avec les organismes des autres états de ce monde ne se fait toujours pas. Nous ne sommes même pas capables de collaborer avec les organismes présents à nos côtés, comme la Young Force, alors espérer y parvenir avec ceux des autres, comme les Last Sons ou l’Alliance des Champions de l’Europe, est insensé. Les Luchadores et l’Alpha Flight continuent d’entretenir des rapports avec nous dans la collaboration mais leur croissance les fera prendre en indépendance, à l’instar de l’Excalibur. Sans doute ont-ils raison considérant que les Vengeurs sont déjà incapable de se respecter entre eux.
J’ai essayé de faire bouger les Vengeurs à propos de leurs problèmes et cela a conduit à une confrontation ayant faite souffrir une personne que j’estime. Les Humains tolèrent peut-être ce genre d’insulte mais je ne suis pas humaine ainsi ai-je tenté de résoudre le problème par duel judiciaire. Quand j’y repense, je me dis que j’aurai du user de ma magie plus tôt. Quand j’y repense, je tente de refaire le résultat. C’est inutile. Par mes erreurs, par mes errances et par ma faiblesse, j’ai de nouveau fait défaut à une personne d’importance.

Je suis venue ici bercée d’illusions et je les perds comme je les ai toujours perdues. Comme j’ai perdue la sensation de valoir la chance que m’offrait Odin en devant devenir une guerrière, comme j’ai perdue ma chevelure sous les malices de Loki afin de m’apprendre l’humilité, comme j’ai perdu l’amour de Thor en voulant tricher pour que ça n’arrive jamais, comme j’ai perdu face à Hel et, récemment, face à Carol. Les siècles d’entrainement solitaire et les sortilèges de la magie ne sauraient me porter à ce que j’aspire à être mais je n’abandonne pas. Je n’ai rien d’autre.

Mes yeux fixent le gymnase de Brunhilde, ou Samantha Parrington de son nom humain, alors que je me décide à traverser la rue pour y pénétrer. Je crains la confronter, chose n’étant pas ma volonté, car malgré la bonne impression faite durant la réunion mon ancienne rivale et moi n’avons jamais pris le temps de mettre les choses à plat sur nos nouvelles conditions depuis mon arrivée. Je n’ai pas l’âme à le faire, car toute faute est-ce je ne suis pas ici pour m’excuser de cela. Je suis ici pour m’excuser auprès de Valerie Hopkins, pour avoir convoquée la réunion l’ayant conduite à souffrir des propos de Carol Danvers et pour avoir échoué à lui rendre justice contre Carol Danvers. Je sais que Thor ne voit dans ma défaite que mon incapacité à rejoindre les élites de notre peuple et ne me tient pas rigueur pour cette faiblesse. Je pense que Valerie Hopkins ne me tiendra pas rigueur non plus mais cela ne change rien au fait que je lui ai fait défaut.

Fermant la bouche et plissant les lèvres, j’entreprends d’avancer pour joindre le bâtiment. Je suis comme je suis généralement, le plastron corseté et segmenté recouvrant mon haut et laissant dépasser chemise de maille sans manche et jupe de lamelles en cuir, les braies noires s’en allant sous les bottes de cuir renforcées d’acier et les armes et écus magnétisées dans mon dos. Je franchis le seuil de l’endroit comme je franchis tout seuil, poussant la porte du plat de la main s’il y a lieu et ouvrant tous les battants s’ils sont plusieurs, puis m’arrête un instant pour regarder le décor intérieur. D’ordinaire, je demanderai à ce qu’on m’introduise auprès de la personne que je suis venue chercher, comme le veut la culture Asgardienne dont je reste imprégnée, mais aujourd’hui je ne m’avance pas à réclamer ce traitement normal à mes yeux. Je ne le mérite tout simplement pas.

Comme toujours sur Midgard, mon équipement attire l’attention et celle-ci me permet de déranger au moins un anonyme s’entrainant ici avec la simple question de savoir où se trouve Valerie Hopkins. Ma parole ce limite à cela car je ne souhaite rien y rajouter. Qui je suis n’importe pas réellement, pas dans la possibilité que l’anonyme me connaisse mais dans le sentiment que j’en ai. Je ne demande même pas qu’on me conduise, je suis la simple direction afin de faire ce que j’ai à faire. Cela ne prendra pas longtemps, je ne gâcherai pas inutilement le temps de personnes dont la valeur ne me permet plus de leur parler en égale.

_________________
Sif

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 105

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 526
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 24
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuer le combat

Message  Valerie E. Hopkins le Dim 5 Juin 2016 - 2:17


    Les histoires se ressemblent beaucoup, on se force pour essayer de changer une partie d’entre-elle, mais c’est plutôt de facile de voir comment certaines forces peuvent se dérégler. J’ai pris un temps pour accepter les médias dans les Vengeurs et de m’en servir d’une manière différente. Au cours de mes discussions avec Paige Sinclair, je me suis rendue compte d’un détail dans mon histoire. Après la téléréalité de la première saison où que j’ai gagné avec beaucoup de triomphes, j’ai décidé de partir sous une certaine isolation et je me rends compte d’un échec par cette action. Je ne peux pas renier mon passé, que cela soit quelque chose d’aussi anodin que ma participation à une téléréalité ou encore par ma formation dans les X-Men. Cela fait quelques jours que je pense à ce sentiment que j’ai pu cumuler à travers mon jeune âge.

    Parfois, j’ai accusé les autres pour cela. Mais en réalité, j’ai manqué un peu ce qu’il m’avait construis. Renier l’émission des Jeunes Vengeurs, c’est l’un des sentiments les plus importants qui pouvait réellement me purger. Bien qu’on puisse lourdement critiquer le concept de ce recrutement par un média subversif surtout à la débilité humaine, cela a apporté beaucoup de réponses à mes frustrations passagères. Taper sur la gueule de jeunes, sortant des pseudos gymnases et croyant pouvoir devenir héros uniquement parce que des idiots les ressemblent dans les Vengeurs, était réellement un plaisir-coupable qui m’a beaucoup aidé à développer un esprit plutôt critique de mon rêve de jeunesse. Subconsciemment, peut-être que c’était pour me défouler contre les êtres débiles avec une arrogance plutôt majeure, mais j’aime dire que j’ai tapé les sbires de Carol à cette époque.

    J’aime aussi me dire que mes actions ont influencé l’esprit de plusieurs, que cela soit les X-Men ou encore même Sinclair. J’ai eu beaucoup de difficultés au cours de mon histoire de bien découvrir ce sentiment qui m’a fait tant encouragé de prendre le modèle de Wonder Woman, de Superman ou encore de Black Canary. Bien que je refuse de me voir de cette manière et de recevoir cette reconnaissance de la Justice Lague, j’aime pouvoir inspirer des jeunes à une certaines idées. J’aime aussi inspirer le sentiment de noblesse ou de courage pour plusieurs. Je sais très bien qu’avec des réflexions de ce type, on écrit plus souvent des livres de philosophie sur la confiance en soi, mais je préfère de penser que de voir l’actualité pour revoir les controverses des Vengeurs.

    Que cela soit certains Vengeurs qui encouragent les candidatures de Donald Trump ou de William Stryker, ou encore des multiples bêtises de Carol. Je n’aime pas que des chroniqueurs politiques ou de la défense reviennent sur le sujet de l’attaque de Captain Marvel sur la Young Force ou encore de ses déboires pour humilier certains membres des Vengeurs. Depuis que Carol a tabassé Sam, j’ai pris le temps de renoncer à apparaître dans l’arène des Vengeurs, malgré tout le respect que je peux avoir pour Sif : Je refuse littéralement de voir encore une fois Carol humiliée quelqu’un d’autres uniquement pour son unique petit plaisir. Alors, je n’ai pas regardé le combat pour éviter d’être toujours en rage de cette petite journée.

    J’ai pu juste voir la gueule de quelques articles sur ma tablette du combat et c’est l’une des raisons pourquoi je veux éviter ce sujet. J’ai beaucoup d’empathie pour Sif, c’est extrêmement humiliant de tomber contre Carol, surtout pour ce qu’elle peut faire après, mais à force d’humilier les gens et surtout les membres de son équipe, je pense qu’un jour cela va se revirer contre elle. Je pense même que les fondateurs des Vengeurs et les principaux meneurs du groupe peuvent être totalement épuisés par son comportement. J’espère uniquement pour Sif qu’elle ne traîne pas trop dans l’Héliporteur pour éviter de se la coltiner.

    On est jamais beaucoup dans le gymnase : Certains Vengeurs viennent souvent vu l’équipement spécialisé. Fairchild, Cage, Parrington, Drew et parfois plus rarement le duo Romanoff/Rogers viennent de temps en temps. Après certains membres du SHIELD respectés par Sam et qui la connaissent depuis plusieurs années ont quand même un accès gratuit et illimité au gymnase. Les nouvelles recrues et certains invités spéciaux peuvent être parfois invités. J’ai quand même fais sortir Mason de sa grotte de l’Institut pour discuter dans le gymnase sans se faire déranger.

    Aujourd’hui, je ne compte pas les gens, on a quelques membres du SHIELD et deux jeunes recrues. Avec une camisole sportive traditionnelle et le pantalon sport noir, j’ai surtout misé sur mon cardio en première partie avant de me concentrer sur mes esquives avec un partenaire du gymnase. C’est à cette petite phase d’entraînement, qu’une personne vient m’avertir qu’une chevalière avec une lourde armure me demande. Je sors du ring pour me prendre la serviette et commencer à m’essuyer le visage. Je vois de loin Sif proche de l’un des rings. Je ne comprends pas vraiment pourquoi elle me demande et surtout la raison pourquoi elle vient au gymnase. À vrai dire, je crois qu’il y a un certain problème de communication entre Sam et elle vu que Sif ne semble pas intéresser par la blonde américaine. J’essaie quand même de la sourire malgré qu’elle semble avoir la gueule à terre.


    « Salut! Tu viens ici, pourquoi? Hors propos, mais c’est un plaisir de te voir dans ce gymnase. »


    Je crois que j’ai beaucoup de chances d’entendre sa petite histoire de son combat contre Carol. En réalité, je ne crois pas trop qu’elle peut parler énormément à Thor d’une défaite et de se remettre en question après coup vu la délicatesse et la gentillesse du prince d’Asgard, elle ne doit pas trop demander des grands conseils à celui-ci. J’espère qu’elle ne me voit pas comme une psychologue des défaites ou de la haine contre Carol. J’essaie d’éviter le sujet depuis quelques temps. Je passe encore une fois la serviette dans mon cou avant de lancer mon regard et un rare sourire vers elle.

_________________
avatar
Valerie E. Hopkins

Messages : 699
Date d'inscription : 07/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuer le combat

Message  Sif d'Asgard le Mar 7 Juin 2016 - 9:15


Il m’est étrange qu’on m’accorde ce que je n’ose demander par mes échecs comme si ceux-ci n’avaient rien changé, surtout de la part d’une personne m’étant inconnue. Les mœurs Asgardiens sont peut-être plus présents du fait que nous soyons sur le territoire de Brunhilde mais je ne m’attendais pas à ce que l’anonyme interrogé s’en aille chercher Valerie Hopkins pour moi. Je le laisse néanmoins faire, n’ayant pas l’intention de me rabaisser plus qu’à la considération qu’on me donne, et attends simplement là où j’ai entamée la conversation.

Le gymnase de Samantha Parrington est un lieu semblant adapté aux entrainements des surhumains, quand bien même la plupart des rares personnes s’y trouvant m’ont l’air humaines dans leurs capacités. Caitlin Fairchild préfère s’entrainer ici plutôt qu’à Héliporteur, de ce qu’elle m’en a expliqué à notre première rencontre, afin d’éviter de croiser des Vengeurs de la suite de Carol Danvers. Héliporteur ayant beau être la forteresse du SHIELD, cela me dégoute que des membres d’un même groupe puissent fuir de leurs alliés de la sorte. Je comprends pourquoi à présent mais ne baisserait pas la tête devant les suivants de Captain Marvel ou même celle-ci ; elle m’a vaincu, elle a prouvée sa supériorité de sa malsaine façon, mais elle ne m’a pas brisée ; peut-être suis-je indigne des Vengeurs et d’Asgard mais je continuerai de faire face. Je reconnais mes échecs mais je ne me complairais en eux ni ne me soumettrais à ceux qui ont eu la force de me vaincre. Un autre de mes échecs en ce lieu est en mon évitement de Brunhilde mais j’ignore toujours comment la considérer ou l’aborder et ne le ferais pas par faiblesse. Que l’on ait raison de me qualifier de Sous-Sam ne me conduira pas à mettre un genou à terre devant elle pour réclamer ses enseignements. Je veux pouvoir lui parler en égale, en plus de ne savoir quoi lui dire, et cela me laisse toujours aussi désemparée quand il s’agit de trouver une raison à la rencontrer.

Lorsque Valerie Hopkins s’approche, vêtue d’une des légères tenues humaines et de l’un de leur drap de bain, elle se monte aimable et son hors de propos me conduit à lui sourire tout en accomplissant à mon tour un salut, apposant mon poing contre mon torse et m’inclinant en avant, penchant également la tête.

Je suis ici pour m’excuser envers toi, Valerie Hopkins, de n’avoir su te rendre justice lors de ma confrontation avec Carol Danvers.

Les choses sont dites simplement. Cela ne me soulage en rien mais me permet d’être sincère comme il se doit. Je doute quand aux explications nécessaires à mieux comprendre ma démarche : si celle-ci me semble naturelle et logique, je crains fort qu’elle ne le soit nullement à des yeux humains. Je ne veux pas que l’on me dise que je n’ai pas à m’excuser, c’est mon sentiment qui me pousse à la faire et je n’estime pas les différences culturelles comme barrière à celui-ci. Du fait, sans doute dois-je m’expliquer d’avantage.

Le traitement qu’elle t’inflige est intolérable et ma responsabilité dans ce qui c’est passé à la réunion a été prise. Je t’ai cependant fait défaut et en suis désolée.

Je ne sais que dire de plus et me tais donc. J’ai failli à l’honneur d’une personne que j’estime et n’attends ni son pardon ni sa compréhension, simplement qu’elle sache mon sentiment là-dessus. La plupart des humains vivent trop peu de temps pour pouvoir être rancunier mais je ne crains pas la rancune de Valerie Hopkins. J’appréhende d’avoir baissé dans son estime mais c’est là ne chose normale face à mon échec et ne pas le faire serait injuste. Tout aussi injuste que si Thor m’avait traitée comme une élite d’Asgard à son instar ou à celle de Brunhilde après ma défaite. J’aime à penser que je suis douée et persévérante mais je ne suis pas suffisamment pour être leur égale et le véritable problème à cela est que c’est à d’autres que cela fait défaut.

Je fixe Valerie Hopkins, me tenant droite et les mains le long du corps comme de norme. Je n’ajoute rien car je n’ai plus rien à ajouter. Je ne souhaite lui faire gaspiller de son temps mais c’est à elle qui revient de me congédier ainsi j’attends et j’écoute simplement.

_________________
Sif

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 105

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 526
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 24
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuer le combat

Message  Valerie E. Hopkins le Mer 29 Juin 2016 - 0:59

    Je me rappelle beaucoup de me cours primaires à Vancouver, quand on faisait le tour des évènements historiques de notre époque et pendant pratiquement une longue année terrestre, on pouvait étudier tous les évènements historiques qui ont façonné notre Histoire. Habituellement, le professeur négligeait beaucoup l’histoire avant 1800 pour se concentrer sur les zones les plus importantes de la construction de notre monde. On passe plusieurs jours à parler de l’industrialisation, de la fin des ères coloniaux, des indépendances et ainsi que la transition vers un système global. Ensuite pour l’autre siècle, on passe dans les guerres les plus meurtrières, passant par les conflits idéologiques, mais aussi par la création de l’ONU. On passe aussi quelques cours à parler de l’évolution scientifique et informatique, ce qui m’intéressait beaucoup plus que voir les cadavres du passé venir nous hanter des horreurs de quelques mégalomanes. Finalement, on passe plusieurs cours sur le sujet de l’apparition des méta-humains dans notre histoire. Ces cours, comme les cours d’éthique et de religions, avaient le but de nous faire accepter la plupart des êtres ayant des pouvoirs comme une partie de l’humanité.

    Cela arrive rarement que les enfants perçoivent les difficultés sociaux dans le passé, comme les autres, j’ai surtout préféré voir comment des êtres ayant des pouvoirs incroyables devenir non uniquement des monuments, mais aussi des héros sauveurs de milliards de vies. Leurs actions définissaient souvent ce qu’on considérait de ceux-ci, surtout on avait peut-être des passions autour de Pokémon, de Dragon Ball ou même de plusieurs autres divertissements, mais on avait aussi des héros existants pouvant interagir avec nous et qui étaient pratiquement comme des anges-gardiens. Il ne fallait pas rêver comme les souhaits un peu idiots des tops modèles pour la paix dans le monde ou la fin des pauvretés, mais ils donnaient une nouvelle affirmation de cette évolution positive.

    Tous les étudiants aimaient beaucoup lire de leurs histoires, ils aimaient même écouter les discours de Superman à l’ONU quand celui-ci annonçait une mission humanitaire ou encore de comment le société pouvait devenir aussi grande que les rêves des plus grands utopistes. Mais je pense que la moyenne des examens sur cette partie de l’Histoire s’écroulait dans la totalité, quand on nous demandait leurs origines. Aujourd’hui même, je trouve cela plutôt compliqué de bien expliquer d’où viennent la plupart des mes coéquipiers. En plus, je me souvenais qu’il fallait expliquer en quelques paragraphes quels sont les principes de Themyscira, des origines de Martian Manhunter ou encore de ce qu’on savait du Royaume des Cieux.

    C’était vraiment pour foutre de la gueule des jeunes, parce qu’aujourd’hui, même pleinement impliquée 95% de ma vie dans les Vengeurs, je ne vois pas trop comment expliquer Asgard en quelques paragraphes. Dans la plupart des interviews que je peux avoir avec les journalistes canadiens, mes réponses résonnent souvent par une ignorance de l’Histoire avec le traditionnel : Je ne sais pas. D’une autre manière, je ne me rends pas réellement compte de ce que je traverse aujourd’hui : Je suis quand même dans l’un des groupes les plus mystérieux et les plus puissants de la planète. Je peux souffrir de quelques insultes, mais je dois me dire à chaque fois que je me réveille, que je suis en train de vivre des aventures incroyables à taper sur un punching bag.  

    Je suis quand même impressionnée de voir Sif qui vient au gymnase de Samantha, spécialement pour voir. Je dois être vraiment exceptionnelle pour qu’une déesse vienne me voir durant mes entraînements incroyables. La guerrière asgardienne commence par une salutation plutôt simple où elle pose sa main sur son torse avant de m’expliquer finalement les raisons pourquoi elle est présente ici, la tête baissée.

    Je la regarde drôlement à sa première réplique. Je me sens d’un coup assez mal pour elle, est-ce qu’elle s’est vraiment battue pour moi? Pendant mon regard mystère sur Sif, elle ajoute de nouveaux commentaires pour mieux me faire comprendre le pourquoi de ce combat. Trouvant le traitement complètement injuste envers ma personne, elle a quand même décidé de se battre pour moi. J’ai alors un petit malaise pour elle, non que je veuille faire ma victime en disant que je ne mérite pas d’être défendu contre des dangers mondiaux, mais je suis réellement surprise qu’une personne décide de prendre entièrement l’idée de combattre une dignité, surtout la mienne.


    « Euh… »

    C’était la première réponse logique dans ma tête, parce que je ne trouvais pas réellement de mots pour répondre. D’un coté, je trouvais cela très noble de sa part de vouloir défendre mon honneur, quand j’essayais la plupart du temps d’ignorer les différents soucis que cela pouvait m’apporter. Alors, je ne sais pas réellement comment répondre aux remarques de Sif et surtout à son agissement. Je trouve naturellement que l’ambiance est très triste dans les Vengeurs et qu’avec des personnalités comme Carol, on ne s’engage pas à grand-chose.

    « Ce n’était pas nécessaire, Sif. Je te remercie sincèrement l’intention de justice que tu voulais faire durant ce combat, mais je pense que ce n’est pas nécessaire pour moi. Quand je suis venue dans les Vengeurs, je me suis souvent concentrée sur un but, parce que je savais que Tony Stark était dans le groupe et je me disais que c’était dommage que des idiots soient engagés dans une puissance aussi considérable qu’un groupe de défense comme les Vengeurs. Je me disais sincèrement que le plus important chez les Vengeurs, n’était pas les défauts d’êtres totalement égocentriques, mais bien parce que je pensais qu’il faut toujours croire et combattre pour l’être humain.

    J’espère ne pas être trop hautaine quand je dis que je pense avoir assez de qualités pour être considérer comme une être humaine, alors je suis honorée de voir une personne comme toi me dire que tu as combattu pour ma dignité, mais je pense sincèrement que ce n’était pas nécessaire de se battre pour moi. Cependant, je crois que tu comprends mieux pourquoi les Vengeurs ont été faits que Carol qui t’a humiliée vraiment d’une façon injuste.

    Et finalement c’est juste pour te dire que je suis vraiment heureuse de pouvoir travailler avec une personne comme toi, même si ce n’était pas nécessaire de me défendre comme tu as fais. Ne t’en fait pas pour Carol, elle risque un jour d’être descendu de son égo et je pense que cela a déjà commencé… »


    J’espère qu’elle ne va pas trop pas s’embêter avec ce sujet. Je suis contente que je vaux la peine pour Sif, pour toucher une déesse, on peut dire que cela touche du miracle, en tout cas, je n’ai pas envie de réinterpréter ses sentiments, j’espère uniquement que mes paroles vont lui permettre de sortir Carol de sa tête.

_________________
avatar
Valerie E. Hopkins

Messages : 699
Date d'inscription : 07/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuer le combat

Message  Sif d'Asgard le Mer 6 Juil 2016 - 6:14


Je ne comprends pas le malaise créé chez Valerie Hopkins et appréhende d’avoir mal fait quelque chose ; cela ne serait en rien inédit même si mon peu de paroles aurait du me l’éviter. Mais plutôt que de présumer, j’attends la réponse et l’explication qu’elle devrait contenir. La jeune femme hésite, nouvelle manifestation de son malaise, mais parvint à trouver les mots.

Ce n’était pas nécessaire, je suis en profond désaccord avec cela mais notre différence de culture en est responsable et je peux comprendre comme accepter cette différence de point de vue. Je ne blâmerais pas ceux de ses suivants qui ne confrontent pas Carol Danvers au nom de Valerie Hopkins mais je resterai prête à le faire si j’ai une responsabilité dans l’heurt à l’encontre de celle-ci.

Qu’il y ait des frictions ne me surprend pas, les Humains sont particulièrement propices à générer cela, mais qu’elles soient aussi violentes que dans les Vengeurs est triste et venimeux. Valerie Hopkins le savait en venant et ce concentre sur son but, j’en étais ignorante et découvre toujours plus les nombreux horizons de Midgard et des peuples qui s’y croisent. Je n’envisageais pas An Tony Stark comme un idiot, malgré sa croyance en Carol Danvers, il me semble compétent et investi. Je conçois cependant que le plus important dans une armée comme les Vengeurs reste leur combat de protection et non les défauts de leurs membres. Je ne crains cependant pas la confrontation, restant une déesse guerrière et étant parvenue à améliorer sa condition sociale grâce à sa valeur dans le domaine.

Valerie Hopkins me perd avec sa crainte d’être hautaine dans le fait d’avoir les qualités d’une personne humaine, j’en lève les sourcils de surprise puis les fronce d’incompréhension, mon regard se perdant un instant. L’honneur de me voir combattre pour elle aurait été signifiant si j’avais vaincu, ce n’est pas le cas et la jeune femme aurait méritée meilleure championne. Cependant, sa pensée qu’il n’est pas nécessaire de se battre pour elle prouve une humilité qui chasse tout doute quand à son hautaineté. J’ignore si je comprends mieux les Vengeurs que Carol Danvers, je sais cependant qu’elle a gagné le droit de m’humilié. Ce qu’elle fait de moins après m’avoir vaincu est de son mérite, si cela avait été injuste j’aurais vaincu. La justice n’est pas quelque chose dont on doit forcément apprécier le résultat et je conceptualise la confrontation comme un duel judiciaire ; son résultat était donc juste et la Captain Marvel n’a rien accomplir d’injuste. J’ai beau ne pas avoir apprécié les mauvais traitements et les injures, si j’avais été plus forte cela ne serait pas arrivé.

Ta croyance en l’inutilité de se battre pour toi ne fait que t’accorder plus de crédit dans le domaine, Valerie Hopkins. Les grands chefs sont choisis par leurs troupes, celles-ci ce battent pour eux non car ils le leur demandent mais parce qu’elles le veulent. Je suis honorée de me tenir à ton côté et tâcherai d’en être digne.

Je n’en fais pas la promesse car une chose importante lorsqu’on est une personne de parole est de ne pas donner sa parole en vainc. Je ne peux pas promettre de me montrer digne, surtout en moins d’un siècle, je peux juste essayer de l’être. Je crains que Valerie Hopkins me juge bien rapidement l’être et ne saurais véritablement en juger. Je ressens juste que ce n’est pas le cas pour l’heure et qu’il me faudra partir en poursuite d’une quête éternelle : m’améliorer.

Tu es Humaine, assurément. La mutation est un processus normal et ne te sépare pas du reste de l’Humanité. Tu es humaniste également. Ce sont deux des choses qui contribuent à ton exceptionnalité : tu fais de ton mieux malgré la fragilité de ton espèce et tu cherche le mieux pour celle-ci comme pour son Royaume. Ce combat va bien au-delà de celui des Vengeurs et c’est pour cela que tu éveilles les cœurs en leur sein.

Valerie Hopkins n’en est peut-être qu’au quart de sa vie, qui sait ce qu’elle pourra accomplir en un petit siècle ? Pour moi, elle représente une part de l’Humanité en laquelle je veux croire, que j’escompte aider. Jamais je ne serais Humaine mais cela ne m’empêchera pas d’être humaniste. Je suis juste incertaine quand à la différence que cela fera, du fait de ma faiblesse.

Je ne me perdrais pas dans une haine ou une crainte de Carol Danvers comme d’autres semblent en être animés. Mais je n’hésiterais jamais à me dresser face à elle s’il le faut. Son influence décroitra d’autant plus qu’il y aura des êtres pour s’opposer à elle. Je suis une guerrière, s’il me faut mener une guerre civile à son encontre je n’y vois aucun problème.

Excepté celui que je suis trop faible pour la vaincre, évidemment. Mais je m’acharnerai à changer cela comme je me suis toujours acharnée à progresser au travers des siècles. Il est des êtres pour avoir fait mieux que moi en quelques décennies, cela n’illustre que ma faiblesse, cependant cela ne me conduira pas à délaisser ce mode de vie adopté depuis longtemps. Je ne connais plus rien d’autre.

Je baisse les épaules et m’attriste un instant, mon regard se perdant dans le vague du gymnase qui nous entoure. Mes lèvres s’écartent un instant pour inspirer puis soupirer alors que j’en reviens à la jeune femme en face de moi.

Je dois cependant devenir meilleure si je veux pouvoir être utile. Je me souviens de ton invitation ici mais, même maintenant, je ne suis pas capable d’accepter être une Sous-Sam. Je n’ai rien contre Brunhilde mais…

Mais quoi ? Elle est toujours un cran au-dessus de moi : martialement, physiquement, capillairement…

Mais je préfère pouvoir me tenir face à elle en égale.

J’ignore s’il s’agit de fierté ou d’arrogance et je ne pense pas que cela importe. Je connais mal l’incarnation humaine de mon ancienne rivale mais je la respecte par le souvenir et ne la jugerais pas, bien consciente que le problème est entièrement de mon côté.

Je ne vais pas te distraire plus longtemps, Valerie Hopkins. Je te remercie du temps que tu m’as accordé et te renouvelle mon soutien, quelqu’en soit la valeur.

J’attends les réponses avant de prendre l’initiative d’un salut de conclusion, n’ayant pas l’intention de me montrer impolie.

_________________
Sif

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 105

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 526
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 24
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuer le combat

Message  Valerie E. Hopkins le Lun 18 Juil 2016 - 0:22

    Je peux comprendre les sentiments autour du malaise de la culture différente. Déjà sur notre planète, les relations entre la population et chacune des nations sur la planète entière sont complexes, alors je n’imagine pas les relations entre des dimensions différentes ou des cultures complètement en dehors de l’ONU. Grâce aux X-Men, j’ai connu les Amazones de Roma Nova par la présence d’Amara Aquilla ou encore j’ai pu rentrer en contact avec des peuples autochtones de l’Île sauvage, mais être en contact avec autant de différences dans les Vengeurs me permettent souvent de me remettre en question. Non uniquement dans mes principes, mais aussi dans mes paroles. J’ai peut-être installé un petit malaise par ma confusion de son geste, mais cela doit être assez important pour Sif qu’elle intervienne pour sauver un peu mon intégrité ou mon honneur contre toute la démagogie que Carol peut exposer.

    Il doit avoir une importance pour les Asgardiens de combattre pour l’intégrité de la personne et j’espère honnêtement que je n’étais pas insultante pour sa culture et ses principes par cette réaction. Je peux finalement mieux comprendre les chapitres des mémoires de John Stewart sur comment la communication était un domaine complexe dans un groupe aussi varié que la Justice League ou que les Vengeurs d’aujourd’hui. Par cette richesse, on retrouve bien sûr des difficultés de compréhensions de l’autre, ce qui peut être naturellement un problème dans un groupe, mais ce qui pour moi, amène beaucoup plus de richesses par l’ouverture et la découverte des autres, que simplement rester isoler dans une interprétation ou dans un discours personnel.

    C’est pour cette raison que je crois sincèrement que Carol ne va pas pouvoir faire long feu dans les Vengeurs. Malgré que sa clique reste dans l’Héliporteur, elle n’a pas une majorité de soutiens et même les plus conservateurs comme Thor, Stark ou Riley Damson peuvent changer d’avis quand ils sont exposés à un point de vue bien trop radical pour leurs limites. Je suppose logiquement que le discours de Carol va s’éteindre comme sa place dans les Vengeurs pour laisser une véritable identité au groupe. Si je me souviens bien : l’une des premières idées à la création de la Justice League est surtout de combattre la menace communiste. C’était donc un produit purement américain, fait pour les américains dans le but de combattre pour eux. Alors que pour les Vengeurs, on s’est mis d’accord pour un message plus international et ouvert, c’est toujours plus encourageant que le début de la Justice League.

    Pour répondre à mes commentaires, elle commence d’abord par m’honorer dans ses mots, ce qui me fait sourire. Je ne sais pas trop comment le prendre, j’ai beaucoup de difficultés aux fans et à leurs admirations, bien que je puisse apprécier énormément Paige Sinclair, je ne veux pas trop embarquer dans les délires des Vengeurs médiatiques. J’ai juste beaucoup de difficultés de voir les notions de combattants en sens arthuriens médiévaux, bien que je pense connaître amplement le Moyen-âge grâce à mes lectures de Trône de Fer et de mon visionnement de Robin des Bois avec Russell Crowe.  

    T
    rêve de plaisanteries et d’ironies, j’aime mieux penser que je compte pour une immortelle, qui n’est pas simplement une Asgardienne, mais bien une amie comme Sam ou Kyana aujourd’hui. Sif continue ensuite quelques propos autour de l’inutilité de voir ma mutanité dans mon humanité, ce que je peux comprendre et ce que les X-Men ont toujours enseigné depuis le tout début de leur création.


    « Merci beaucoup Sif, cela me touche énormément ce genre de commentaires. Mais ne t’en fait pas, je sais que mes pouvoirs ne sont pas mes forces ici, ma force est surtout de savoir que des gens comme toi peuvent devenir bien plus qu’une coéquipière pour la voir d’abord comme une amie. »

    J’espère que je ne la gêne pas autant avec autant de compliments. Je ne sais pas pourquoi, mais je vois réellement Sif comme un être extrêmement timide avant de la voir comme une déesse ayant une attitude imposante comme je pouvais voir dans les livres d’histoires pour une guerrière comme Diana de Themyscira. Sif ajoute quelques nouveaux commentaires sur Carol et malgré qu’elle essaie de marginaliser, elle manifeste un certain sentiment de rancune contre la nouvelle Captain Marvel des Vengeurs.

    Physiquement, elle semble aussi décourager par la situation, surtout quand elle parle de Carol. Je n’émets aucune réponse devant les nombreuses remarques sur Carol, je ne veux pas encore plonger le couteau dans la plaie. Je sais qu’une défaite peut écoper sur notre conscience et c’est parfois mieux d’éviter de toujours de se poser des questions sur les défaites pour aller évoluer sans rentrer dans l’esprit défaitiste qui ne peut que satisfaire nos réels ennemis.

    Je la laisse continuer dans d’autres propos qui la font plutôt se déprécier devant Sam. Sif semble la craindre parfois, ce que je trouve dommage pour elle. Surtout parce que Samantha ne semble pas réellement se soucier de son identité Asgardienne. Je crois ce que Sam aime le moins sur la planète, c’est bien de se faire percevoir comme Valkyrie et non l’humaine qu’elle est réellement. Je ne sais pas si Sif a peur de se faire juger, mais elle ne devrait pas rentrer dans une névrose de la rencontrer ou de discuter avec elle.


    « Je ne crois pas que Sam te perçoit inférieure à elle, tu ne devrais pas t’inquiéter sur ta valeur, surtout dans ce gymnase. Tant que tu continues avec une mentalité aussi honorable, elle va te voir naturellement égale à elle. Elle déteste uniquement se faire percevoir comme supérieure ou être vue comme la réincarnation de la déesse Asgardienne. Alors, je ne crois pas que tu devrais avoir peur de sa réaction. Mais bon, je suis d’humeur à sortir pour aller manger. À ce que j’ai compris, Thor est contre le McDo à cause du McThor, je ne sais pas si tu suis son boycott, mais je connais quelques restaurants qui pourraient te faire plaisir. Tu embarques? Je dois juste prendre une douche et me changer, on pourrait ensuite aller manger. »


    Je ne tiens pas à la remercier oralement pour ses encouragements, j’espère que mon soutien physique va pouvoir l’aider aussi à regagner sa confiance après une humiliante défaite. Je veux bien voir ses goûts au-delà de la formalisation des Asgardiens. C’est toujours plat de suivre les modes du moment et je sais que, ma première rencontre avec Sif, s’était surtout tournée vers une discussion autour de son adversité contre les préjugés des Asgardiens envers les asgardiennes. Je vois cependant qu’elle a un petit malaise à rester dans le gymnase de Sam, alors il est naturel que je lui propose d’aller quelque part d’autres.

_________________
avatar
Valerie E. Hopkins

Messages : 699
Date d'inscription : 07/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuer le combat

Message  Sif d'Asgard le Ven 22 Juil 2016 - 9:41


Il est visible que mes mots touchent Valerie Hopkins et c’est un fait plaisant. Elle se connait et ne mise pas sur ses pouvoirs mais bien sur ses soutiens afin d’en retirer force et amitié. Ce sont de nobles valeurs et elles me font d’autant plus sourire de l’aveu qui m’est fait. Cela me touche beaucoup également et j’en souris tout autant, honorée d’un lien que je ne concevais pas pouvoir se tisser en quelques mois. Lorsqu’une personne que l’on estime se repose en partie sur vous et vous gratifie d’une relation importante, je pense qu’il est universel d’en être content. Je dois avoir l’air benêt à simplement sourire sans rien dire ou faire d’autre mais c’est là la seule réaction qui m’est naturelle et je l’exprime comme telle ; qu’importe de quoi j’ai l’air, certains Humains considèrent déjà les Asgardiens comme simples et ils n’ont pas tord même si ce n’est pas forcément négatif.

Les explications concernant Samantha Parrington me laissent bien plus incertaine. Il est vrai que j’ignore comment Brunhilde me considère, considérant les siècles écoulés depuis notre dernière rencontre, mais m’inquiéter sur ma valeur me semble naturel de par la faiblesse de celle-ci. Mon espèce me place peut-être largement supérieurs aux humains dans bien des domaines physiques mais, comme Valerie le disait précédemment, les pouvoirs ne sont pas notre seule force. Je pense que mon aspiration à être meilleure en est une également tandis que ma mentalité me semble simplement normale. Thor a la même malgré qu’il n’ait pas besoin d’autant d’efforts que moi pour obtenir des résultats bien meilleur que les miens et nous hiérarchise du fait, une chose parfaitement juste. Brunhilde pourrait me traiter en égale sans que je le sois, d’autant plus si elle n’aime pas se voir comme supérieure ; ce qui m’arrête véritablement c’est sa dépréciation d’être vue comme une réincarnation Asgardienne. Je déglutis puisque c’est là ce que je fais toujours, de part notre passif commun. J’ai du mal à conceptualiser ce qu’elle est réellement et m’en réfère donc à ce qui m’est familier, visiblement à tord. Mon amie doit avoir raison quand à ma crainte de sa réaction, même si cela s’accompagne d’un sentiment d’infériorité face à Samantha Parrington que j’ai longtemps entretenu.

Je ne sais pas quoi en penser et n’ai guère le temps d’y songer que Valerie s’annonce affamée et m’invite à embarquer dans quelques restaurants pouvant me faire plaisir sans insulter Thor au passage. A nouveau, je ne sais pas quoi penser mais je recommence simplement à sourire bêtement, accompagnant l’ouverture de mes lèvres d’un petit souffle.

Il serait un honneur et un plaisir de t’accompagner dans une restauration, amie. J’espère simplement ne pas effrayer tes connaissances de par nos besoins nutritifs différents.

Les organismes Asgardiens et Humains sont peut-être similaires mais leurs différences n’en sont pas moins importantes. Rien que la différence tissulaire responsable de nos capacités physiques, généralement cent-cinquante fois supérieures aux leurs, ou de notre vieillissement plus lent est indicatrice de ses écarts, sans parler des besoins liés à cela. Mon peuple ne dort qu’une fois toute les cinquantaines de journées et consomme plus rarement mais en plus grande quantité la nourriture et la boisson tout en pouvant s’en passer longtemps. Contrairement à Thor ou à Samantha Parrington, il ne m’est pas possible de prendre une forme humaine et chacun de mes repas à Héliporteur me voit ingurgiter environ deux kilogrammes des plats qui y sont disponibles. J’espère que cela ne sera nullement une surprise pour Valerie tout en m’attendant parfaitement à ce que cela le soit pour les restaurateurs.

Je t’attends ici et te remercie de ta proposition.

Avoir le sourire est une chose qui m’est rendue difficile depuis ma défaite contre Carol Danvers, tant par la défaite elle-même que par les conséquences du Berserk qui aggravent encore mon mal être et mon sentiment d’infériorité, mais Valerie y arrive très bien. Je lui en suis d’autant plus reconnaissante : j’ai la sagesse et l’expérience pour savoir que mes sentiments négatifs passeront avec le temps mais suis plus habituée à les noyer dans l’entrainement qu’à les mettre de côté sous la bienveillance d’autrui. Pourtant c’est ce qui advient ici, grâce à elle. Une fois encore, j’en suis contente et souris simplement.

Ne faisant pas un pas et restant droite le temps de la douche et du changement de Valerie, j’entreprends de regarder à nouveau le gymnase. Caitlin Fairchild préfère s’entrainer ici qu’à Héliporteur, à l’instar de Valerie et de Samantha Parrington forcément. Probablement d’autres que je n’ai fait que croiser à alterner uniquement séjours dans la forteresse volante du SHIELD et missions de l’Initiative. Je vais devoir partir de la première prochainement, je le sais déjà, et je serais probablement indisponible pour plusieurs missions de la seconde. J’ai un long voyage à faire et il me portera à Europe que j’ai quittée il y a des siècles ainsi qu’à Afrique à nouveau, même si j’y étais il y a encore quelques mois. Je sais comment faire pour trouver professeur afin d’accroitre ma dextérité au combat, sans doute pourrais-je d’ailleurs en trouver ici mais j’ai trop de fierté pour le faire, et je sais également comment accroitre l’enchantement du Berserk.  Je commencerais surement par le second, considérant que la rencontre qu’il implique sera désagréable de toute façon. Je soupire en me remémorant un souvenir secret dont j’ignore s’il est aussi noir que l’interprétation que j’en ai à présent.

Je pourrais me laisser aller à cette paisible dépression qui m’enserre l’âme par magie mais ce serait indigne des efforts faits par Valerie jusqu’ici et je tente donc déjà de me changer les idées, me demandant quels restaurateurs de sa connaissance pourraient me faire plaisir. La simple invitation le fait déjà beaucoup et je ne pensais pas être difficile en nourriture, même s’il me semble normal qu’il y ait tant la qualité que la quantité. C’est peut-être une occasion de retrouver des chocolats ? Ça serait intéressant cela. Je ne me suis pas réellement intéressée à la gastronomie humaine, enfin guère plus qu’à mon dernier passage sur Midgard sachant qu’il est nombre de points communs avec Asgard à ce niveau-là, mais ces petits trucs m’ont bien marqués. Des fruits, des viandes et de l’alcool seront très bien aussi à ce niveau-là. Plus j’y réfléchi et plus je me dis qu’il vaut mieux m’avoir en entrainement qu’à table, ce qui est dire ce qu’il va en retourner dans le second cas. J’espère ne pas traumatiser mon amie et m’interroge sur ses propres goûts également. Discuter cuisine n’est pas le genre de chose que je fais couramment mais cette sortie sera assurément l’occasion d’approfondir notre connaissance de l’autre.

C’est une chose surprenante que d’être venue en vaincue et de gagner quand même nombre de choses. Que ma faiblesse et mon excuse m’apportent plus qu’une force et une victoire est une chose qui m’échappe. Peut-être est-ce pour cela que les Humains ont le pardon si aisé ; je l’ignore mais je n’ai pas l’intention de me focaliser sur mon ignorance. L'amitié, l'espoir et la nourriture sont de meilleurs centre d'intérêt.

_________________
Sif

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 105

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 526
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 24
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuer le combat

Message  Valerie E. Hopkins le Jeu 11 Aoû 2016 - 0:05

    Sans vouloir être insultante, j’ai toujours les mêmes réactions quand on décide de trop me complimenter ou de dévier le sujet vers moi. Le sourire de Sif ne fait pas une vraie différence dans ce débat, cela doit dire beaucoup, mais je ne la regarde jamais directement par les principes de respect que je peux avoir chez les autres, mais aussi par les fragments restants de ma timidité. J’ai toujours voulu paraître plus grande que j’étais vraiment, et aujourd’hui cette férocité à défendre cette image qui s’imprègne dans la plupart des fans que je peux encore toucher. J’espère pouvoir réellement toucher une déesse, malgré que cela doive être un grand défi. Quand j’y pense, peut-être que l’une des raisons pourquoi notre influence est si importante pour plusieurs immortels de d’autres dimensions, est celle de notre vie si courte. On essaie souvent d’évoluer avec tous les risques qu’une vie humaine peut nous offrir. Finalement, à place de savoir qu’on décide de dépasser des époques terrestres, on fait finalement parti des influences de chacune des époques, montrant ainsi un degré parfois de décadences ou d’évolutions positives.  

    Aujourd’hui, je crois sincèrement que notre histoire est différente et qu’elle est ainsi beaucoup plus bousculant pour tous les êtres qui décident d’en faire face. Wonder Woman est devenue ainsi plus humaine que plusieurs Dieux, uniquement par le fait de son attachement envers la Justice League et une philosophie si importante pour changer la planète entière. J’espère pouvoir transférer cette idée encore aujourd’hui. Sans vouloir copier leurs concepts, on peut vouloir encore changer le monde positivement en évitant de rentrer dans le plagiat. De toute façon, je crois que tous les groupes secrets ou nationaux apportent cette idée de tolérance et de progrès. Tant par les Last Sons que par le BPRD ou encore par les X-Men, c’est impossible de manquer toutes les idées autour d’un monde meilleur.

    Tous les groupes semblent dans cette idée, malgré toutes les rivalités qui peuvent faire revivre des conflits extra-nationalistes ou idéologiques. D’abord, nos groupes se confirment surtout par l’idée qu’on peut être plus qu’un groupe de défense. Les Vengeurs et les X-Men interviennent dans plusieurs sphères de la société pour devenir quelque chose de bien plus favorable que des personnalités dans une histoire continue d’un livre de science politique.  

    Je peux au moins me dire que je fais le bonheur de quelqu’un en l’invitant au restaurant. Il existe une multitude d’émissions stupides qui ont le but de discuter avec une vedette dans un restaurant ou autres, mais cela fait beaucoup plus plaisir d’être accompagner par une amie. Cela renforce ainsi l’image plus personnelle qu’on peut avoir de soi-même, quand les autres peuvent se permettre de construire n’importe quelle image farfelue à notre réputation. Carol préfère peut-être se construire une image par les médias et par les politiciens, mais je préfère souvent construire ce que je suis avec des individus que j’apprécie réellement. Il est vrai que je me limite dans les informations que je fournis, mais pour moi, malgré tout ce que l’Institut Xavier a fait : Je me construis moi-même avec les liens que je peux accumuler autour de ma personne.

    Donnant son accord pour passer le reste de la journée avec moi – et je ne vois pas trop comment refuser une telle offre -, je lui laisse un sourire avant de quitter vers le vestiaire. Je sais que certains sont partisans des scènes érotiques de tout passage nu dans un récit, mais je ne peux pas être ce genre de narratrice. La douche est plutôt rapide et les vêtements sont plutôt simples. Comme à notre première rencontre, j’ai toujours un chandail de bière avec un jean noir. Les cheveux étaient attachés après la petite douche. Je me déplace ensuite vers mon amie pour sortir finalement du gymnase. Je crois qu’elle a juste attendu une quinzaine de minutes, alors elle est plutôt chanceuse car certains ou certaines peuvent prendre énormément de temps pour se préparer.

    On commence à aller dans les rues et par la foule d’individus, on passe plutôt inaperçu. New York est connu pour ses phénomènes de foires depuis 1970, surtout dans le milieu de la défense. La Justice League s’est fait connaître par la défense planétaire contre Darkseid, les Vengeurs ont connu presque la même réputation contre Thanos, les X-Men sont nés ici et finalement la Young Force est l’une des forces de cette ville. C’est mieux ainsi, on est vraiment plus tranquille.


    « Il faudrait un jour que tu visites Vancouver. C’est ma ville d’origine et selon ce que j’ai lu, il a quand même un mélange entre le milieu nordique avec les grandes montagnes de neige et le milieu du sud avec un hiver plutôt tranquille. »

    C’est naturellement très différent de New York par sa culture ou par son climat, mais en dehors de cette métropole économique, on peut bien retrouver un sens plus important dans la nature. Je ne sais pas si Sif profite du temps pour voyager, car entre des missions dans le but de casser des gueules de l’HYDRA, on peut respirer la majorité de notre temps. Certains deviennent des vedettes médiatiques, d’autres vont s’entraîner et finalement, des Vengeurs décident soit de profiter de leurs temps ou de faire leur propre vigilance. La séparation reste parfois plutôt grande dans les Vengeurs, et j’espère que ce débat ne va pas se faire pour le choix du fameux restaurant. J’évite le Times Square et je cherche surtout dans les petits quartiers traditionnels et délaissés de la ville. Beaucoup de fastfoods sont petits, mais ils sont toujours plus appétissants que des restaurants bien trop couteux.  

    Je regarde Sif sur le chemin avant de lui toucher quelques mots. Je ne suis pas une grande bavarde dans mes habitudes de vie, alors je sais très bien que cela peut être difficile de commencer de longues discussions avec moi.


    « Cela te dirait le restaurant Bear Pizza? La gérante est assez bizarre, mais leurs plats sont assez cools. Tu retrouves aussi un menu assez diversifié pour éviter de se perdre uniquement avec la pizza. Tu en dis quoi? »


    Je suis consciente que cette proposition demande beaucoup de sacrifices communs, mais j’ai toujours apprécié me perdre dans les petits restaurants et non des bâtiments dignes pour recevoir Carol Danvers ou encore Emma Frost. J’attends naturellement sa réponse tout en se dirigeant vers le petit centre de restaurant proche du gymnase de Sam.

_________________
avatar
Valerie E. Hopkins

Messages : 699
Date d'inscription : 07/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuer le combat

Message  Sif d'Asgard le Jeu 1 Sep 2016 - 7:59


Il ne s’écoule que peu de temps avant que Valerie ne revienne avec une tenue nouvelle ; j’ai remarqué que les Humains changent régulièrement de tenue mais c’est sans doute du fait de la brièveté de leur existence. En tout cas, cela explique parfaitement leur dicton de « changer d’avis comme de chemise », qui exprime leur inconstance puisqu’ils en changent quasiment quotidiennement. Cela étant, je n’ai pas grand reproche à faire à cet état d’esprit puisqu’il leur permet de s’adapter et de progresser rapidement. Me plaçant en suite de mon amie, je marche à son côté simplement.

Je tâcherai de le faire durant ce siècle, afin qu’elle reste ta ville d’origine malgré les transformations rapides.

Les Scandinaves étaient allés sur plus de terres qu’aucun autre peuple avant eux à l’époque où je les ai visités, même si je n’étais guère des voyages. J’ai vu plusieurs Royaumes, qu’ils soient liés à l’Yggdrasil ou non, et dispose de plusieurs millénaires pour continuer mes périples. Mon existence est longue et c’est peut-être pour ça que des êtres n’ayant qu’une décennie d’entrainement peuvent rivaliser avec mes siècles ; ça et leur formation, surement. Leur talent supérieur également. Mon regard se perd dans la masse humaine qui nous entoure de son anonymat et mon pas se ralenti légèrement.

Mon regard en revient à Valerie à ses questions sur le choix du lieu, me proposant un plat local à base d’ours dont la gérante est bizarre pour les Humains mais cool tout de même. J’hoche la tête simplement.

Je fais confiance en ton jugement et en parlerai avec honnêteté.

Je ne suis pas une habituée des tavernes humaines, même aussi proche de la Tour Stark ; la nourriture servie à Héliporteur, sans être qualitative, me suffit généralement. Elle n’a rien à voir avec les mets préparés pour les fêtes d’Asgard mais ce n’est pas ce qu’on attend d’elle. Tout comme ce n’est pas réellement ce que j’attends de la Bear Pizza, même si j’ai la curiosité d’y gouter et m’attends à être surprise.

Leurs chaises sont-elles capables de supporter deux centaines de kilogrammes ?

C’est une question pouvant sembler bête mais importante puisque je n’ai pas l’intention de détériorer l’établissement à cause de quelques différences morphologiques. Ce point réglé, je suis jusqu’à la bâtisse et à l’intérieur de celle-ci, prête à répéter ma demande aux serfs de l’endroit si nécessaire, et m’installe là où l’on m’installe. Mon bouclier et ma lame s’en retrouvent à mon côté, déposés contre le sol mais maintenus verticaux par mon siège, et j’appose mes avant-bras protégés sur le plan de travail. Mes regards alternes entre Valerie et les serviteurs puis entre mon amie et le menu qui nous est remis, ce dernier me laissant perplexe.

Il ne m’est pas courant de me rendre dans similaire établissement. C’est la première fois dans ton Royaume.

Voici qui a l’utilité d’expliquer mon inexpérience car, si celle-ci n’est pas condamnable, je pense qu’il est mieux d’être franche à son sujet. Même sur Asgard, ce n’est pas le genre d’endroit où je me rends couramment même s’il est une taverne où l’on peut me considérer comme régulière du fait de mes visites tous les demi-siècles à siècles environ.

Tu viens régulièrement ici ?

Je ne m’intéresse que partiellement à ce que peuvent faire les Humains de leur « temps-libre », cette notion m’étant déjà étrangère et assez farfelue : le « temps-libre » est un temps d’activité incertaine dont l’objectif est de l’occuper, donc qu’il ne soit plus libre, ce qui en fait un oxymore hors ma culture ne cultive pas réellement ce genre de jeu de mot au-dehors des poèmes scaldiques. Cela étant, je reste curieuse de l’Humanité et tout particulièrement des individus avec lesquels je me lie, comme Valerie. Son exceptionnalité ne l’empêche nullement d’avoir des aspects plus normés au sein de sa société, c’est quelque chose de naturel. Je marque une pause dans ma consultation des plats disponibles pour écouter sa réponse et ses avis concernant le Bear Pizza, la regardant parler.

J’ignore que dire dans un tel contexte et suis un peu perdue en conséquence, même si cela ne me malaise pas véritablement. A dire vrai, seuls les ingrédients des plats nommés sur leur menu me pose réellement problème. A tel point que je finis par interroger Valerie à ce sujet ; ma question est parfaitement sérieuse et je regarde mon amie avec perplexité, attendant ses explications quand à ce mystère d’un lieu qu’elle connait et dans lequel elle invite.

Je ne parviens à trouver la spécialité responsable de la dénomination du lieu ; les pizzas à l’ours sont-elles le mystérieux plat du jour ou est-il une subtilité pour m’échapper ?


_________________
Sif

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 105

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 526
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 24
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuer le combat

Message  Valerie E. Hopkins le Mar 6 Sep 2016 - 12:59


    Vancouver est une ville que j’affectionne beaucoup depuis mon enfance. J’ai passé une grande partie de ma vie à habiter dans cette ville, et je vais toujours avoir des souvenirs de la première maison de mon père entre la 27 rue et l’Avenue Ottawa dans le West Vancouver. Ma mère a toujours eu des craintes de ce quartier par sa précarité, mais ce sont des moments importants que j’ai passé dans ce quartier. À travers mes différentes passions des super-héros de la Ligue de la Justice et la science, j’ai toujours aimé faire le tour du quartier en solitaire avec mon vélo. Je rêvassais souvent sur le monde que je voulais évoluer avec souvent une innocence qui me manque peut-être aujourd’hui. Après cette maison, on est parti parce que mes deux parents ont trouvé une maison bien plus confortable dans une banlieue. Elle m’a marquée cette maison, mais elle m’a aussi rendue plus nerveuse. Pour tous les bons moments que j’ai profité, je me retrouvais souvent confronter aux souvenirs douloureux. Sans mon père, la maison perdait son charme, mais il se perdait aussi dans toute la vision positive que je pouvais avoir de celle-ci. J’adore souvent comment elle est conçue malgré tous les défauts qu’on peut trouver, mais ces défauts restent toujours ce qui faisaient le charme de celle-ci et surtout celle de mon père. J’aimais surtout comment mon père donnait vie à cette maison, comment elle s’enregistrait dans la magie qui avait composé mon enfance. J’aime souvent repenser aux moments où je capturais des verres de terre en arrière du terrain pour que mon père et mon grand-père décident d’aller à la pêche ou encore quand je me battais avec mon frère dans les mini-modules que mon père nous a installé.

    Je ne sais pas comment fonctionne cette magie sur Asgard. Par leurs immortalités, peut-être que les moments de nostalgies ne sont pas aussi imposantes que pour nous. On gère toujours beaucoup dans notre courte existence que cela étonne ceux ayant une longévité bien trop longue pour la vie terrestre. Peut-être qu’on n’en profite pas assez, mais pour moi, j’ai réussi dans ma vie. Je suis heureuse de participer aux Vengeurs parce que durant toute mon enfance, quand je croisais chaque rue pensive à mon avenir, j’appréciais voir comment les héros étaient humains à travers leurs exceptionnalités. J’apprécie de voir comment des êtres comme Sif, comme Janet, comme Hank ou comme Jessica apportent une nouvelle réponse aux avancées de la société. Souvent, on me répète ma phrase dite plus jeune : Je ne crois pas aux super-héros, je crois à l’être humain. Mais aujourd’hui, je conçois les développements artificiels autour des super-héros sont réellement inadéquats à ce que nous sommes vraiment. Est-ce qu’il faut en vouloir aux gosses d’imaginer le rêve dans la carrière de leurs idoles? Je ne pense pas, cependant les médias et les politiciens manquent réellement de maturité quand cela arrive à notre sujet.  

    On parle de réalisme ainsi. On essaie de nous faire croire au réalisme de la chose, que nous sommes par nos pouvoirs quelque chose d’exceptionnel, on oublie souvent comment nous sommes parce qu’il faut être réaliste à notre cause. Je ne me perçois pas différente de ma jeunesse, je ne perçois même pas Sif différente que mon frère, parce que finalement, on représente autant les êtres humains que ceux qui veulent se faire croire qu’ils sont humains en le revendiquant beaucoup trop souvent. En tout cas, je dois me reconcentrer sur Sif et sur le restaurant en question. J’utilise le même trajet qu’avec mon frère pour se relayer aux quartiers des restaurants.  

    Je souris de la même manière qu’avec mon frère quand Sif touche quelques mots autour de Vancouver. Je lance même un petit ricanement à sa mention sur l’idée de visiter Vancouver pour le prochain siècle. Au moins, elle ne va pas tomber sur mon premier flirt scolaire désagréable que j’ai fréquenté à dix ans, si elle pense visiter Vancouver vers 2090.  

    Sif accepte aussi mon invitation pour qu’on se rende à ma suggestion. Je suis quand même heureuse que Sif accepte ce choix de restaurant, c’est toujours un défaut important dans la ville de New York de trouver un réel restaurateur qui fait sa pizza maison et ne fait pas chauffer une pizza préfaite en mettant uniquement beaucoup trop d’huile. Mon frère me fait toujours rigoler quand il parle de la Pizza New Yorkaise, personnellement j’appelle ça de l’arnaque à touriste. Si de l’extra-huile l’emporte par une tradition new yorkaise, la nourriture de cette ville doit vraiment être simpliste et débile. On rentre dans le petit restaurant très peu visible de l’extérieur par son logo avec les lumières brûlées. Les plus courageux s’arrêtent au moins pour regarder la peinture d’ours sur la vitrine, mais encore une fois, la couleur est souvent trop foncée la nuit.    

    J’aime beaucoup l’allure pittoresque de ce petit restaurant, on l’affiche clairement comme un petit commerce courageux. Le jeune, assis en face de la caisse, nous fait un signe de prendre la place qu’on désire. Cependant, la rigoureuse question scientifique de Sif se dessine pour un petit malaise au restaurateur. Oh oui… on va aujourd’hui travailler sur une théorie du restaurant. Tester enfin le siège qui doit servir aux ours mutants que la gérante parle aux invités solitaires. Rembourrer pour un ours de six-cent kilos selon ses dires, c’est le temps de se servir de Sif pour voir si ces histoires sont des mensonges pour impressionner le public.


    « On va tester le siège de Bart l’Ours. Selon la gérante, ce siège peut soutenir le poids de six-cent kilos. On va voir si la légende est vraie… »

    Dès que le moment arrive, on réalise enfin la magie de la place. Je ne m’attendais pas que ce siège endure vraiment le poids d’un ours, mais le test a été réussi malgré le serveur avec un air plutôt confus et épeuré d’un vandalisme involontaire. Je laisse un sourire pour cette réussite pendant que le menu est livré entre nos mains. Sif semble plutôt confuse du menu, mais elle l’explique rapidement par son manque d’expérience dans les restaurants terrestres. Je souris encore une fois à cette remarque avant que Sif me repose une petite question sur mes visites dans ce restaurant

    « Oui. C’est un petit restaurant habituellement tranquille et il est ouvert toute la nuit. Alors quand je passe la nuit en insomniaque de service, j’aime bien aller à ce petit restaurant pour manger quelque chose. »

    C’est un passe-temps plutôt nul de dormir, mais je pense que je passe des activités incroyables quand je permet de ne pas dormir. Je vais quand même bouffer la pizza durant la nuit, ou je vais botter le cul aux gangs de rues avec Luke Cage, ou encore je joue à un nouveau jeu sur les différentes consoles que Sam possède. Alors, je crois sincèrement que mes divertissements méritent le coup d’œil. C’est quand même une difficulté d’avoir des activités sociales ou sportives aussi complètes et aussi intellectuelles.

    Mais revenons sur le sujet primordial de la journée, le fameux restaurant que nous sommes piégés pour quelques heures. Sif me pose une petite question sur le mystérieux menu autour de la Bear Pizza. Ne croyez pas que la gérante met du ours dans sa pizza, elle est bien trop en amour avec les ours pour même penser à sacrifier l’un d’eux pour respecter son menu.


    « La gérante adore les ours et la pizza, je n’ai jamais trop compris pourquoi, mais habituellement, elle mets de la garniture au maximum sur la pizza, et elle essaie de faire une forme d’ours avec les garnitures avec ce spécial. Tu peux essayer n’importe quoi, je ne crois pas que cela se transforme énormément une pizza à l’autre. »

    Je dépose le menu sur la table en connaissant déjà ce que je voulais. Il suffit d’attendre que le serveur revienne pour faire nos commandes, mais il ne faut pas oublier de commencer une nouvelle discussion.

    « Avec le salaire que tu possèdes, tu peux bien avoir un appartement personnalisé en ville. Même si tu dois t’être trouvé des amis dans l’Héliporteur, malgré qu’une clique désagréable se promène toujours dans cette base pour essayer de prendre de l’importance. En tout cas, si tu veux de l’aide pour trouver un appartement et dire aux entrepreneurs ce que tu as besoin, je peux bien t’aider. »

    Je propose quand même deux sujets que je trouve particulièrement intéressant à analyser. La principale se retrouve à trouver un domicile. Je suggère peut-être un appartement, mais finalement, avec le salaire que la plupart des Vengeurs possède et ainsi que l’immobilité de Sif dans l’Héliporteur, elle peut bien s’acheter un manoir. Je crois que chacun des membres de la clique médiatiques s’est acheté deux ou trois manoirs. C’est à elle de voir ses préférences selon ce qu’elle est habituée. Sam a au moins eu l’idée géniale de construire un gymnase avec son argent, Sif peut aussi avoir des idées similaires pour d’autres projets.

    Le deuxième thème est surtout de parler des Vengeurs. C’est dommage, mais je ne pense pas qu’on peut parler de sports ou de cinémas avec Sif. Bien qu’on est souvent en chômage technique par les attentes de mission, on est souvent habitué à trainer avec des Vengeurs ou le SHIELD. À l’Héliporteur, tu as toujours Bartons, Natasha et Steve qui préparent les missions et analysent certaines suggestions de mission, pendant que la clique médiatique essaie de prendre un peu plus d’influences dans l’estime de Fury. Cependant, je sais très bien que plusieurs vengeurs sont de bonne foi dans l’Héliporteur comme Barry, comme Janet, comme Hank et ainsi que la majorité d’entre-nous.

_________________
avatar
Valerie E. Hopkins

Messages : 699
Date d'inscription : 07/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuer le combat

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum